Le Rijksmuseum à Amsterdam (3)

On arrive aux époustouflantes toiles des grands maîtres hollandais.

De nombreuses œuvres du siècle d’or, tels que Frans Hals, Jan Steen, Vermeer et Rembrandt se trouvent ici côte à côte

L’Âge d’Or hollandais englobe presque la totalité du 17e siècle. Les maîtres anciens ont commencé à prédominer dans le monde de l’art, réussissant à créer une profondeur sur les portraits réalistes des gens et de la vie qui n’a été que rarement surpassée.


 

« Quelle intimité, quelle extrême compassion dans ce tableau! » s’exclama Vincent Van Gogh lorsqu’il découvrit cette toile en 1885. Ce tableau le marqua profondément et il confia à son frère Théo dans une de ses lettres : « Je donnerais volontiers dix ans de ma vie pour pouvoir rester ici encore quinze jours devant ce tableau avec pour seule nourriture un bout de pain sec.     ( A propos de la fiancée juive)

Rembrandt « The jewish bride » , Isaac et Rebecca 1669

Rembrandt "The jewish bride" , Isaac et Rebecca 1669

Rembrandt « Le syndic de la guilde des drapiers » 1662 qui vérifie les comptes. C’est le dernier portrait de groupe de Rembrandt.

 

Rembrandt Harmensz van Rijn

A gauche, Rembrandt – Portrait of Johannes Wtenbogaert 1633.  Un pasteur protestant au regard doux et calme.

  A droite , détail du « Syndic de la guilde des drapiers » 1662

A gauche, Rembrandt "Autoportrait" 1660. A droite, "Musical Company" 1626

A gauche, Rembrandt « Autoportrait » 1660. A droite, « Musical Company » 1626

 

Le syndic de la guilde des drapiers 1662 (Détails)

Le syndic de la guilde des drapiers 1662 (Détails)

 

 Rembrandt "la Ronde de nuit" 1642 (Détails)

Rembrandt « la Ronde de nuit » 1642 (Détails)

Ce tableau qu’on avait pris l’habitude de considérer comme une scène nocturne s’est révélé être une représentation d’un groupe sortant à la lumière du jour, c’est la saleté et le vieillissement du vernis qui donnaient l’illusion de la nuit, qui pouvait passer pour normale dans l’œuvre de Rembrandt, familier des scènes très obscures. (Source Wikipedia)

Jan Willem Pieneman, La bataille de Waterloo ( Détail), 1824.

rijksmuseum-1

A gauche, Jan van Scorel « Maria Magdalena ».  A droite, Van Gogh Autoportrait au chapeau de feutre gris, hiver 1886-87.

A gauche, Gerard van Honthorst « The merry fiddler » (1623) qui semble sortir de la toile. A droite, Cornelis van der Voort détail du « Portrait de Laurens Reael « 1620

 

Floris Claesz van Dijck  « Nature morte au fromage » . 1615. On serait tenté d’en couper un morceau, tant il a l’air appétissant!

 

Floris Claesz van Dijck "Nature morte au fromage" . 1615

                                                        Isack Elyas Merry Company 1629                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         

Jan Havicksz Steen « Day Prince » Intérieur d’une auberge avec des gens célébrant la naissance de Guillaume III d’Orange  ( Un joyeux fouillis!)

amsterdam-rijskmuseum-2

Paul Gabriel « Au mois de juillet , un moulin à vent sur un polder » 1888

Willem Pietersz « Couples élégants » 1620

Je suis admirative des tissus, dentelles, textures, collerettes amidonnées, chapeaux, chaussures…

 

 

Hendrick Martensz Sorgh Joueur de luth .1661

Hendrick Martensz Sorgh « Joueur de luth » .1661 (détail)

 

A gauche Werner van den Valckert 1617 . A droite,Johann Cornelisz Verspronck Portyrait d'Edouard Walls 1662

A gauche Werner van den Valckert « Portrait d’un orfèvre » 1617 .

A droite, Johann Cornelisz Verspronck « Portrait d’Edouard Walls » 1662

 

govert-flinck

Govert Flinck Isaac Blessing Jacob 1638 et Govert Flinck La Compagnie du capitaine Albert (Détail) 1645

 

Govert Flinck La Compagnie du capitaine Albert Bas et le lieutenant Lucas Conijn . 1645

Govert Flinck La Compagnie du capitaine Albert Bas et le lieutenant Lucas Conijn . 1645

 

Rembrandt Harmensz van Rijn « Le syndic de la guilde des drapiers » 1662

 

Ferdinand Bol et Vermeer

Ferdinand Bol et Vermeer

J’ai enfin rencontré la laitière…Même si elle m’a bien moins éblouie que d’autres dames de cet âge d’or hollandais.

 » L’art, c’est la plus sublime mission de l’homme, puisque c’est l’exercice de la pensée qui cherche à comprendre le monde et le faire comprendre.  »
Auguste Rodin 

On quitte le Rijksmuseum, et on retourne près des canaux dans le prochain billet.

A bientôt et belle journée à tous.

 

3 réflexions sur “Le Rijksmuseum à Amsterdam (3)

  1. Petitgris dit :

    Merci pour la visite si bien guidée devant ces tableaux dont certains sont peu connus ! Je ne parle pas de la laitière bien sûr 😀 J’ai beaucoup de mal à m’imaginer vivre habillée comme ces dames du temps jadis ! Belle journée Bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s