sunset in the Thar

Le Kamel du désert du Thar

Le Dromadaire

Avec ses quatre dromadaires
Don Pedro d’Alfaroubeira
Courut le monde et l’admira.
Il fit ce que je voudrais faire
Si j’avais quatre dromadaires.
Guillaume ApollinaireKamel 2

Le « kamel » du Rajasthan est en fait un dromadaire, et non un chameau, et il est vital pour les habitants du désert.

Kamel 3

Il est utilisé comme une bête de somme, et sait porter de lourds fardeaux sur de longues distances.

Kamel dans le désert du Thar

Kamel dans le désert doré du Thar

Il est domestiqué depuis 5000 ans.

Il fournit aussi son lait aux peuplades qui l’élèvent . Les nomades peuvent prélever jusqu’à 8l de lait par jour chez la chamelle. Et celui-ci est très riche en vitamine C et en protéines. Son cuir et sa laine sont aussi utilisés.

Il sert aux safaris, aux courses de dromadaires, aux fêtes.

 

Les détritus dans le désert...

Les détritus dans le désert…

Ils peuvent courir de 50 km/h à 70km/h avec leurs longues jambes!

Galettes de bouse de vache séchées au soleil pour alimenter le feu.C'est aussi un excellent isolant thermique dans la construction des maisons.

Galettes de bouse de vache séchées au soleil pour alimenter le feu.                                                 C’est aussi un excellent isolant thermique dans la construction des maisons.

 

 

Dans le désert du Thar, personne ne mangera sa viande (ou presque), les bischnoïs sont végétariens. Mais c’est grâce à lui que ces tribus peuvent habiter dans des espaces aussi désertiques.

Désert  du Thar, Khuri

Certaines tribus, (pas les Bishnoï ), coupent les arbres pour faire à manger ou se chauffer ( eh oui, dans le désert on peut avoir très froid…), et plus rien ne retient les sables… Kamel 1

Les dunes sont en mouvement perpétuel à cause du vent des moussons qui ne ramène quasiment pas de pluie.

Désert 3

 

Les paons à l'état sauvage

Les paons à l’état sauvage

 

Une rue du village de Khuri

Une rue du village de Khuri

 

Désert du Thar

Désert du Thar

Désert du Thar

On ferme le volet et à bientôt pour un autre thème!

Un volet clos à Khuri

Un volet clos à Khuri

 

La première partie du désert est là.

16 réflexions sur “Le Kamel du désert du Thar

  1. easylechaton dit :

    Vraiment je ne cesse de m’extasier du voyage que vous avez fait…fabuleux de rencontres et de dépaysement…

  2. Clar'art-npa dit :

    Encore de sublime photos, comme d’habitude.
    Tout cela me fait rêver et me permet de m’évader. Merci🙂

  3. La cigale ou la fourmi dit :

    Des saletés au sol même dans le désert, c’est désolant.
    Le désert est un endroit extraordinaire où ce sable sans fin m’avait transportée.
    Par contre la nuit, j’avais dormi dans la voiture, trop peur des serpents!

    • leklektik dit :

      Nous, nous avons eu très froid la nuit, malgré que nous ayons dormi dans une cabane….
      Les détritus en Inde, c’est une calamité! Et même en parlant aux gens, ça ne les intéresse pas. Ils ne comprennent pas. Ca fait partie du paysage et on ne se pose pas plus de question. C’est vraiment à plus haut niveau qu’il faudrait agir pour s’occuper des détritus et des eaux usées.
      Mais, ça, c’est une autre histoire…
      Bizzoos

  4. Petitgris dit :

    Ces dromadaires aux longues pattes je les ai vu courir attelés sur l’autoroute😀 Mais je n’ai pas eu comme toi la chance de m’immerger dans la vie du désert : je t’envie🙂 Bonne soirée Bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s