On the road entre Bikaner et Jaisalmer

Nous voici dans le désert du Thar, une grande étendue aride, jaunâtre et poussiéreuse, à l’est de l’Inde.

Désert du Thar

De Delhi à Khuri

De Delhi à Khuri

Ces dunes de sable, parsemées de quelques végétations, sont aussi appelées « Grand désert indien »ou moins poétiquement, « Pays de la mort »

Road to Khuri

Road to Khuri

 

On rencontre peu de monde sur cette route droite qui file vers le Pakistan.

Quelques « tata trucks », quelques jeeps, des chèvres, ou des moutons élevés pour leur laine qui servira à faire les fameux tapis tissés dans la région.

On the road to Khuri On the road to Khuri IMG_8923-1

Un peu d’élevage, un peu d’agriculture (On y cultive l’opium ) et surtout des familles nombreuses et très pauvres. Leurs conditions de vie ne sont pas vraiment enviables sur ces terres inhospitalières.

Le tourisme agrémente un peu le quotidien de certains villageois, et chameliers qui accompagnent les voyageurs pour les safaris.

Surgie de nulle part...

Surgie de nulle part…

On the road to Khuri  IMG_0918-1

Le manque d’eau nomadise souvent ces familles qui vivent avec les paons, les antilopes et les gazelles.

Elles ont une joie de vivre hors normes entre elles, et sont coquettes à l’extrême.

On the road to Khuri  IMG_0905-1 On the road to Khuri  IMG_0906-1 On the road to Khuri  IMG_0910-1 On the road to Khuri  IMG_0914-1 IMG_0921-1

Tout un groupe de gamines est apparu lors de notre arrêt « dégourdissage » de jambes. Elles dansaient, riaient, parlaient à tue-tête…et ne voulaient plus nous lâcher.

Une des fillettes, crasseuse de la tête aux pieds, avait un extraordinaire nail-art! Elle ne connait pas la crème pour les mains, mais le vernis à ongles, oui!

Resto Shree Ashapuna, des toilettes relativement luxueuses dans le désert.

Resto Shree Ashapuna, des toilettes relativement luxueuses dans le désert.

 

Une petite soif et un petit creux...

Une petite soif et un petit creux…dans le « bagdad café » flambant neuf.

 

 

 «Padharo Mare Desh» (Bienvenue dans notre région) est leur slogan touristique. 

On en saura un peu plus dans le prochain billet.

En attendant, donnez vous la peine de vous assoir et buvez un chaï.

En attendant, donnez vous la peine de vous assoir et buvez un chaï.

Ramzan – Un conte moderne

quelle belle histoire!

é(mots)tions

boy

Il était une fois, dans une région battue par les vents, connue pour sa pluie et son ciel chargé, un petit garçon du nom de Ramzan. Ses cheveux noirs, sa peau brune, ses grands yeux clairs et craintifs, tout chez lui trahissait l’exotisme de ses origines. Il était arrivé dans ce pays de bruine et de brouillard au terme d’un long voyage, de semi-remorque en passeurs, de fuites dans la nuit en longues heures d’attente, caché.

Il avait appris à se mouvoir dans l’ombre des autres, à se déplacer sans se faire remarquer. Et aujourd’hui, il se retrouvait face à la mer, ultime barrière qui semblait infranchissable. Dans cette ville qui avait comme un air de bout du monde, il se demandait ce qu’il devait faire, par où il devait continuer.

Inutile de rester planté là de toute façon. Il s’enfonça dans une zone pavillonnaire. Les petites maisons se ressemblaient…

View original post 3 836 mots de plus