Reprendre les choses en main (5)

Femmes, c’est vous qui tenez entre vos mains le destin du monde

                                                                                                        Tolstoï

 

Que c’est beau les mains des femmes qui travaillent, brodent, tissent, filent, réparent les filets de pêche, rament, peignent, teignent les tissus en indigo. L’originalité d’une culture se lit dans l’objet artisanal traditionnel, qui se transmet très tôt de mère en fille. C’est avant tout une activité domestique, même si elle s’est élargie au tourisme. Chaque région a ses spécificités ethniques, ses couleurs, ses motifs, ses matières premières, soie, coton, laine.

Teinture indigo d’une montagnarde de Sapa et boucle d’oreille en argent martelé

A l’ombre des grottes de Hoa Lu, une brodeuse de nappes.

La dame répare son filet de pêche au Vietnam.

Tissage au Laos, motifs contemporains

Tisserande laotienne, motifs géométriques ethniques

Les fils de chanvre à Sapa se tissent en écheveaux, en attendant une éventuelle vente.

Marché au Nord Vietnam, gare au coupe-coupe!

Brodeuse à Sapa qui termine la couture d’un bonnet

Bijoux et tissus

Couturière au Nord Vietnam

Potière au Nord Vietnam

dans chaque maison un métier à tisser (Nord Vietnam)

Elle file du  » bon  » coton

Tisserande au Vietnam

Photo Argentique Rameuse thaï au marché flottant

8 réflexions sur “Reprendre les choses en main (5)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s