les-etangs-de-frontignan-2-2-1

Au bord des Etangs à Frontignan.

<<Ils constituent peut-être ce qu’il y a de plus singulier à Frontignan, tant il en émane une douceur, un calme, une sérénité inoubliable.

Les étangs de Frontignan offrent de magnifiques panoramas, et un écosystème remarquable, où faune et flore abondent. Flamants roses, goélands, échasses blanches, sarcelles et autres canards souchet sont ici chez eux.

A vous d’aller à leur rencontre : du lever au coucher du soleil, les luminosités sont toujours changeantes et envoûtantes. Des instants magiques. Mais n’oubliez pas votre paire de jumelles ! Plusieurs zones de la commune, étangs, anciens salins et massif de la Gardiole sont des espaces naturels protégés Natura 2000.>>

Extrait de l’office de tourisme qui décrit parfaitement cet endroit, Le paradis des oiseaux et des promeneurs 

 

 

Les odeurs on s’y habitue, et Ebène the Dog, même s’il dort près de 850 Kms , aux étangs il se réveille et sait qu’on est arrivé.

 

ebene-frontignan

S’y promener à différentes heures de la journée ou de l’année reste  toujours un moment de bonheur privilégié, tant la lumière est belle. (Les photos datent d’octobre)

les-etangs-de-frontignan-18 les-etangs-de-frontignan-9 les-etangs-de-frontignan-8 les-etangs-de-frontignan-10 les-etangs-de-frontignan-7 les-etangs-de-frontignan-11 les-etangs-de-frontignan-3 les-etangs-de-frontignan-16 les-etangs-de-frontignan-15 les-etangs-de-frontignan-14 les-etangs-de-frontignan-13 les-etangs-de-frontignan-12 les-etangs-de-frontignan-6 les-etangs-de-frontignan-5 les-etangs-de-frontignan-1 les-etangs-de-frontignan-4 les-etangs-de-frontignan les-etangs-de-frontignan-19 les-etangs-de-frontignan-20

Je quitterais bien mon Alsacie pour prendre un bol d’air et de lumière chez mes amis , les « Privilégiés » d’Occitanie!  Mais je suis encore en quarantaine pour grippe…

Belle journée et à bientôt!

san-francisco-wall-painting-9738-1

San Francisco, l’art populaire (5)

Allez fini les Burritos, on continue la visite de Mission District!

Il y a encore de quoi faire pour dénicher d’autres fresques, d’autres collages et d’autres artistes.

Nous ne nous sommes pas encore assez perdus. Il reste mille détails à découvrir de cet art urbain hispanique qui est quand même éphémère, ne l’oublions pas!

Les artistes continuent de s’indigner sur les droits de l’homme bafoués et les abus politiques en Amérique centrale et ailleurs.

D’autres embellissent juste leur environnement, mais avec quel talent!

san-francisco-wall-painting-01

« The culture contains the seed of resistance  »  par O’Brien Thiele et Miranda Bergman

 

san-francisco-wall-painting-11

Naya Bihana (2002) Martin Travers Balmy Alley

Cette fresque dépeint un petit village dans les régions rurales du Népal. L’artiste, qui est resté dans une communauté népalaise blottie dans l’Himalaya, les travailleurs peints liés par des chaînes du FMI et de la Banque mondiale. Entre les chaînes, les fleurs poussent et nous rappellent que cette petite communauté peut rester debout par elle même et par ses ressources naturelles, en dépit de l’exploitation par des sociétés internationales.

 

« Les cinq couleurs du maïs », peinture traditionnelle indienne de Susan Cervantes

san-francisco-wall-painting-8

san-francisco-wall-painting-2 san-francisco-wall-painting-02 san-francisco-wall-painting-03

« Culture Contains the Seed of Resistance That Blossoms into the Flower of Liberation, » peint en  1984 et restauré en 2014 par leurs créateurs O’Brien Thiele et Miranda Bergman

san-francisco-wall-painting-4 san-francisco-wall-painting-04 san-francisco-wall-painting-3 san-francisco-wall-painting-5 san-francisco-wall-painting-05 san-francisco-wall-painting-6 san-francisco-wall-painting-06 san-francisco-wall-painting-7 san-francisco-wall-painting-07

J’adore ce quartier et je ne veux pas encore le quitter. Ces peintures qui décorent les différents bâtiments captent mon regard et mon attention à chaque pas.

Aurais-je un jour la chance de pouvoir revoir ces incroyables et uniques trésors culturels qui finissent par se faner et s’effriter?

Petite pause, leklektik aime bien changer de registre et de pays.

Mais on reviendra à San Francisco!

A bientôt!

Billet 1

Billet 2

Billet3

Billet 4

san-francisco-wall-painting-9772-1

San Fransisco, the Mission District (4)

Je marche dans le quartier et je continue d’admirer ce patrimoine culturel unique.

Il ne faut pas hésiter à entrer dans de petites ruelles, elles cachent souvent des trésors!

Même avec un soleil de plomb, c’est un vrai bonheur!

Une folle concentration de fresques, les unes plus parlantes que les autres.

san-francisco-wall-painting-49

peint par  Swoon↑

↓  Ganesha avec sa brosse à dents! 

san-francisco-wall-painting-52

Cypress Alley

san-francisco-wall-painting-36 san-francisco-wall-painting-38 san-francisco-wall-painting-40 san-francisco-wall-painting-41 san-francisco-wall-painting-43 san-francisco-wall-painting-44 san-francisco-wall-painting-45 san-francisco-wall-painting-47 san-francisco-wall-painting-48 san-francisco-wall-painting-50 san-francisco-wall-painting-51 san-francisco-wall-painting-56

San Francisco détient là un de ses atouts, qu’il ne faut surtout pas rater. On peut consacrer une journée à cette balade tranquille et surprenante.

Ou une semaine si on est vraiment amateur d’art urbain.

san-francisco-wall-painting-46

Mario brothers

Quand je serais grande, moi aussi je voudrais peindre les murs des villes, voilà mon rêve à moi!

A demain! et joli week-end!