Central Park

Central Park IMG_5610-1

« Le bout du monde et le fond du jardin contiennent la même quantité de merveilles. »

                                                                                                  Christian BOBIN

 

Central Park 1 Central Park 2

Habitant la campagne profonde, je n’ai pas trop l’habitude de me promener dans les parcs.

Central Park 3 Central Park 4

Mais je dois admettre que Central Park est un bien bel espace. Il n’était pas trop vert au moment où je l’ai arpenté, c’est à dire l’hiver.

Central Park 5

Depuis 1970 des citoyens se sont mobilisés pour sauver Central Park.

Central Park 6

Ils ont planté du gazon, des arbres, nettoyé les graffiti, installé des terrains de jeux, des lampadaires, des lacs artificiels, 2 patinoires, des bancs, restauré les statues, les ponts.

Central Park 7

Nous avons vu les New-Yorkais sur les bancs, mais pas couchés sur les pelouses, même s’il a fait trés beau et doux lors de cette promenade hivernale.

Central Park 8

Sur un des bancs, la petite phrase d’un botaniste, John Muir

« Every Body Needs Beauty As Well As Bread »

Il fut l’un des premiers à militer pour la protection de la nature.

Central Park 9 Central Park 12

Nous n’avons flâné que dans un petit coin de ce grand espace vert mythique de 341 hectares situé à Manhattan.

Central Park 10 Central Park 11

J’aimerais tant y retourner au printemps, quand les arbres sont en fleurs. Mais je dois avouer qu’avec tous les événements qui se succèdent depuis début janvier, je suis encore un peu réticente pour bouger.

Central Park 13 Central Park 14

« La différence entre un jardin et un désert, ce n’est pas l’eau, c’est l’homme. »

Proverbe Touareg

Les écureuils de Central Park ne sont  pas tristes le lundi .

Les écureuils de Central Park ne sont pas tristes le lundi .

A bientôt pour une nouvelle découverte.

Ne plus vouloir quitter Chelsea Market

 

Chelséa Market IMG_5299-1-2

Chelsea Market est un endroit atypique, sympathique, et vraiment charmant. Il se situe dans un vieux quartier d’entrepôts et d’abattoirs de New-York.

Chelséa Market  IMG_5254-1

En 1912 c’était une usine de petits gâteaux américains qui fabriquait les fameux Oreos, biscuits les plus vendus au monde.

Chelséa Market  IMG_5257-1

Aujourd’hui c’est plus une galerie marchande soigneusement rénovée qu’un marché. Une grande partie de la décoration est faite avec les matériaux d’origine de 1890. Métal, briques, portes, tuyauterie…L’agencement est fait avec beaucoup de goût et valorise le passé industriel du bâtiment.

Chelséa Market  IMG_5260-1-2

Il est agréable de se promener dans les commerces d’aliments frais et les boutiques de luxe qui se sont installées dans ce cadre authentiquo-bobo-branché.

Chelséa Market 1 Chelséa Market 2 Chelséa Market 3 Chelséa Market 4

Les gens vous parleront surtout de toutes les merveilles alimentaires de ce lieu insolite et branchouille. Epices, glaces, sushis, homard, soupes, pizzas, expresso, restos…

Chelséa Market 5 Chelséa Market 6 Chelséa Market 7 Chelséa Market 8

Moi je ne retiens qu’un endroit du Chelséa Market, la boutique « Anthropologie »

Une extra-terrestre m’y a propulsée, et je ne voulais plus partir. (comme au MoMa)

Chelséa Market 9

Je voulais toucher les verres, les bols, les assiettes, les sacs, les trousses, feuilleter tous les livres et les carnets, essayer tous les habits, les chaussures et les bijoux, écrire dans tous les carnets, mettre des fleurs dans tous les vases, ouvrir toutes les boites, sentir tous les thés, me lover dans les fauteuils et les canapés, pousser les lourdes portes d’époque…

Chelséa Market  IMG_5266-1

Mais à contre-coeur la flânerie a du prendre fin, n’ayant trouvé d’armoire pour me cacher et y passer la nuit.

Il y a bien un corner au BHV Marais. Mais Paris je n’y vais que trés rarement.

http://www.lexpress.fr/styles/mode/anthropologie-ouvre-un-corner-au-bhv-marais-a-paris_1573882.html

A quand une boutique Anthropologie en Alsace?

PS  Cet article n’est pas sponsorisé et toujours des photos d’Iphone.

 

   

 

Et si on déambulait à Brooklyn parmi les Hipsters?

C’est un des 5 borough (Arrondissement) de New- York, le plus peuplé, et très dynamique.

Brooklyn 2 Brooklyn 1 Brooklyn 3

L’un des charmes de ce quartier insolite et branché est la population cosmopolite qui vit à Brooklyn. Sa palette de cultures, de coutumes, de gastronomie, de diversité raciale.

Brooklyn 4

Personne ne peut croire être à New York lorsqu’on se promène entre les brownstones, ces maisons traditionnelles en grès rouge construites au XIX siècle qui sont actuellement des maisons bourgeoises.

Brooklyn 7 Brooklyn 6

C’est là aussi, le long de l’East River que se situent les usines désaffectées, les anciens entrepôts, reconverties en lofts dans les années 80.

Brooklyn  IMG_4923-1

Ici dans le village, le temps semble s’être arrêté.

Merci Camille pour la photo qui n'a pas été prise avec un Iphone.

Merci Camille pour la photo qui n’a pas été prise avec un Iphone.

Brooklyn  IMG_4871-1

Depuis lors, les artistes s’y installent, les amateurs d’Art Nouveau,  les génies de la calligraphie ou du Street-Art (Il y aura un billet plus tard) et les hipsters , les cafés branchés, et les boutiques vintage.

Brooklyn  IMG_4910-1

J’ai enfin découvert les hipsters, dont j’ignorais l’existence. Ce que j’en ai retenu, c’est que le hipster est décontracté, cool, détaché de la mode…

Euh en surface…(mais n’est ce pas aussi une mode?)
Il marche ou fait de la bicyclette avec son sac à dos ( il est évidemment écolo ), il a barbe ou moustache, bandeau, chapeau ou bonnet de laine tricoté par mamy, une chemise de bucheron à carreaux d’une friperie ou dénichée dans l’armoire du grand-père, il aime les sweats à capuche, il a souvent un tatouage, il est vegan et mange bio, il aime le vintage, il porte des lunettes à monture démesurée même s’il n’en a pas besoin, il aime les couleurs et le fluo, il roule ses cigarettes, il a des vinyles et un Polaroïd, il adore Pollock, le jazz et le bebop, il parait qu’il lit Nietzsche et Stendhal, c’est un intellectuel qui refait le monde dans les bars et les cafés ( cafés hipsters bien entendu ) Et après avoir passé 2h à déjeuner dans un café hypstérien, j’ai voulu adopter ce mode de vie, mais hélas j’ai dépassé la trentaine…n’est pas hipster qui veut!

Et pourtant je m’intéresse à la cause humanitaire et animale, à l’environnement, j’écoute Miles Davis et Charlie Parker, j’ai lu Nietzsche (un peu) et j’ai des trésors empilés dans mon grenier, des vieux tricots, des vinyles, des armoires remplies de photos…

Tout ce laïus pour vous dire que j’ai adoré découvrir les imposteurs-hipsters et je m’amusais à les reconnaitre dans la rue. Même si quelquefois je me trompais…

Cette brève présentation des hipsters n’est pas à prendre au pied de la lettre, ce n’est que mon ressenti, et je ne maitrise pas suffisamment l’américain et le langage hipster (oui ils ont aussi un langage codé) pour vous parler de leur « philosophie ». Mais la découverte de New York, c’était aussi les Hipsters.

Brooklyn 5

Au loin, à l’horizon Manhattan et ses gratte-ciel se dessinent.

Et passé la trentaine mes petits Hipsters seront confortablement installés dans un de ces bureaux, avec une cravate et des chaussures noires bien cirées.

Leurs épouses auront délaissé leurs pois, carreaux, rayures et besaces pour un tailleur Chanel et un sac Vuitton.

Brooklyn    IMG_4896-1 Brooklyn    IMG_4898-1 Brooklyn  IMG_4936-1 Brooklyn  IMG_4937-1

A bientôt pour la suite du périple!