Tuba City IMG_5492-1

Kaibito, Page et Tuba-City

Ici se trouve la plus grande réserve indienne des Etats-Unis. Les taxes touristiques que les navajos perçoivent, servent essentiellement à construire des écoles et des hôpitaux jusque dans les coins les plus reculés.

Nous sommes restés 2 nuits  à Page (Arizona).

Rien de spécial à faire dans la ville, en dehors de dormir, manger et admirer le plateau désertique rouge vif. Ce qui est quand même étonnement beau!

Page 2

Page Arizona

Page

Les fleurs dans le désert continuent à me fasciner

 

Pareil pour Kaibeto et Tuba City. (On peut s’approvisionner en boissons, chips et bonbons.)

 

Kaibeto

Kaibeto

Kaibeto 3

Kaibeto

Kaibeto 4

Kaibeto

Kaibeto

Kaibeto

Kaibeto

Tuba City 1

Tuba City

Tuba City 2

Tuba City

Tuba City 4

Tuba City, avec un petit marché navajo

Tuba City

Tuba City, dream-catchers, poteries, bijoux et boules de Noël…

 

Tuba City

Tuba City

On a quand même rencontré le shérif à Page. Ce n’était pas du tout programmé…Mais monsieur s’est déplacé avec son pistolet jusqu’à notre hôtel pour remplir un rapport.

En effet en fin de journée, après la découverte de Horseshoe Band, nous avons eu très peur en découvrant la vitre arrière de notre voiture brisée, les morceaux de verre jonchant le sol.

On a de suite pensé à un vol, nos sacs et nos papiers étaient évidemment restés dans la voiture…Nous n’avions pris que les appareils photos. Panique à bord…

Et en faisant le tour de la voiture on découvre une carte de visite sur la vitre passager.

Page The Roc

Page

On a évidemment téléphoné à la police qui nous a expliqué qu’un « truck » a perdu un « roc » qui est tombé sur la vitre et l’a cassée.

Merci au chauffeur de l’avoir signalé.

On a pris RV à l’hôtel et le Shérif est venu faire le constat. The policeman était d’une rapidité, d’une gentillesse et d’une efficacité incroyable!

L’agence de location n’avait pas de voiture équivalente dans les alentours pour nous la remplacer.

Ils nous en ont livrés une le lendemain sur une dépanneuse qui venait de Las Vegas(Nevada).

450kms et 5h de route pour le chauffeur à l’aller et autant pour le retour!

Et la dépanneuse repart avec la voiture accidentée.

 

Page The Roc 1

On peut noter que notre hôtel est « couleur désert »… Belle initiative.

 

Chapeau a Alamo, rent a car!

I take my hat off to them.

Tout est bien qui finit bien.

Et du coup nous sommes allés manger au « Dam Bar Grille » à Page, une énorme pizza que nous n’avons pas réussi à finir.

Page Dam Bar Grille

A Page le Dam Bar Grille un peu bruyant, mais la cuisine « gastronomique » américaine est acceptable!

 

L’après-midi se passe au Powell lake,  ce sera le prochain post.

 

Horseshoe Bend, Page,

Horseshoe Band

Jolie balade à faire dans le coin de Page, avant ou après Antelope Canyon sur la route 89.

Horseshoe Band. C

Une bonne vingtaine de minutes de marche après le parking, sur du sable doux du désert et sous le soleil cuisant.

Horseshoe Band 2

C’est tout à fait différent du canyon.

Horseshoe Band 3

On se retrouve dans l’immensité avec une vue imprenable  sur la courbe en forme de  fer à cheval que forme le fleuve . Il est d’un vert profond trés intense, bleu canard ou bleu émeraude, à mesure que les heures passent.

Horseshoe Band 6

Un moment de grand coup de coeur du haut de  cette falaise abrupte rouge qui descend sur 300m.

Horseshoe Band 7

On se sent bien petit à coté de ce splendide méandre du Colorado River.

Horseshoe Band 5

Le vide à mes pieds, se pencher un petit peu au dessus de ce précipice impressionnant pour  observer ce spectacle et faire des photos et une fois de plus, vertige assuré!

Horseshoe Band 8

A une heure d’intervalle.

 

Le paysage n’est pas gâché par des rambardes, prudence reste donc de mise.

Horseshoe Band 11

C’est un endroit fabuleux et l’arrêt y est obligatoire!

Ne le ratez pas! Laisser tomber tout ce que vous aviez prévu, et allez-y.

Horseshoe Band 10 Horseshoe Band 9

Tout le désert orange autour du Horseshoe Band est très agréable. La couleur est franche, de temps à autre un peu de verdure, des strates de mille-feuilles…

Horseshoe Band 4 Horseshoe Band 1

Un beau petit coin pour s’isoler et buller, même si les touristes et les photographes sont nombreux à se presser devant cet étonnant coin de la nature.

Horseshoe Band 14 Horseshoe Band 12

S’assoir sur un rocher et ne rien faire, juste profiter du moment. C’est un pur moment de plaisir qu’il faut savourer.

Horseshoe Band 13 Horseshoe Band

Et en se ressourçant, on peut même jardiner dans le désert orange.

Prochain billet, notre voiture  à la vitre fracassée après la petite demie heure de marche jusqu’au parking…

Quelques clichés aussi de Page, Kaibeto, et Tuba City.

A bientôt et joli dimanche de fête des mères.

Antelope Canyon

Antelope Canyon

Antelope Canyon se visite avec un guide et en groupe d’une quinzaine de personnes. Il appartient aux Indiens Navajos et représente un site sacré pour eux.

Antelope Canyon Outside 1

Cette piste de sable peut se transformer en torrent dangereux lors des crues-éclair (flash food)  (En haut à droite)

On part sur une piste couleur melon, en jeep jusqu’à l’entrée de la faille. Il a fait très beau et le vent soufflait et faisait voler le sable fin orange. C’est un slot canyon, une gorge en fente.

Antelope Canyon Outside

Une empreinte de dinosaure.

Une empreinte de dinosaure.

La descente dans le canyon se fait par des échelles en métal. C’est assez raide et j’ai essayé de dominer ma peur, car je suis sujette aux vertiges. ( Merci aux bienfaits de l’autosuggestion positive!)

Une merveille géologique, un endroit unique et des couleurs incroyables, formé par la force implacable des eaux de ruissèlement des crues. Cette gorge est presque irréelle avec ses ombres et ses lumières, et ses nuances changeantes. La couleur de la roche et la lumière du jour apportent à cet endroit les conditions idéales pour que cet endroit soit juste splendide.

Le canyon est étroit et on avance en file indienne.

Et ce jour là, le vent s’amusait à nous envoyer du sable. ( D’où l’importance de toujours avoir une petite écharpe).

Des strates, des roches oranges, briques, bleutées, pourpres, carmins, roses ou violettes, des murs sculptés par la pluie et le vent et l’éclairage en lumière naturelle qui change sans arrêt les tons du grès, et au sol du sable.

Place aux photos d’intérieur de ce lieu magique, un vrai chef d’oeuvre de la nature, un endroit surréaliste.

Antelope Canyon Outside Antelope Canyon Outside 5

 

Antelope Canyon Outside 3 Antelope Canyon Outside 6

 

Antelope Canyon Outside 13 Antelope Canyon Outside 9

 

Antelope Canyon Outside 20

On voit le sable du sentier là où se trouve le guide.

Antelope Canyon Outside 17

 

Antelope Canyon Outside 18 Antelope Canyon Outside 12

 

Antelope Canyon Outside 11 Antelope Canyon Outside 14

 

Antelope Canyon Outside 10 Antelope Canyon Outside 16

 

Antelope Canyon Outside 7 Antelope Canyon Outside 4 Antelope Canyon Outside 15 Antelope Canyon Outside 8 Antelope Canyon Outside 2 Antelope Canyon Outside 19

Voilà ces petites merveilles.

On se demande souvent si ce sont vraiment des roches, ou des volutes de sable, des traces de pinceau sur une toile, des voiles de tissu…Dans cette gorge j’ai pensé aux voiles et écharpes d’ Isadora Duncan.

Prochain billet, Horseshoe Band , un méandre du Colorado, au sud de Page.

En attendant, belle journée à tous.