le kathakali, un art traditionnel indien, du théâtre dansé. (2)

Au Kerala les traditions de danse et de théâtre sont  très riches.

Les danses classiques se transmettent dans des écoles spécialisées et des centres artistiques.

L’origine du kathakali vient des rituels des danses des temples. C’est une des plus ancienne forme de théâtre au monde.

Cet art date du XVII ème , avec quelques rituels religieux du II ème.

C’est l’expression scénique des épopées indiennes du Ramayana et du Mahabharata.

L’acteur ne s’exprime jamais oralement, mais toujours par les rythmes, et les gestuelles. C’est du mime en quelque sorte.

Les mudras ( gestes symboliques des mains et des doigts ), sont très précis, ainsi que les sentiments, les émotions et les humeurs exprimés dans le visage, essentiellement par la bouche et les yeux .

Les dialogues ne se font qu’à travers ces mimiques et cette gestuelle codifiée.

Je n’ai sûrement pas compris le sens profond de toutes ces attitudes, mais un message est passé, même si mon interprétation n’était peut-être pas la bonne! Il faut avouer que ça reste quand même compliqué si on n’est pas familiarisé avec les codes de musique, de couleurs, des gestes spécifiques…

L’acteur arrive à composer 500 mimiques différentes avec son visage. Mais je vous rassure, il n’en a montré qu’une partie. Heureusement car ça aurait pu être long, très long….

Maquillage 1

Le maquillage très élaboré, avec des pigments naturels est extrêmement important et dure pendant plus d’une heure. Chaque couleur a une signification bien précise. Fond vert pour les héros, les dieux et les rois, rouge et noir pour les féroces, les démons et les méchants, jaune pour les ascètes et les femmes.

Maquillage 2

 

Maquillage 3

 

Maquillage 4

 

Maquillage 5

Il obéit  à des règles très strictes.

Maquillage 6

 

Maquillage 7

Il a l’avantage d’un masque, mais laisse apparaitre les différentes expressions du visage.

Le monsieur de gauche fabrique la barbe en papier et pâte de riz qui sera collée sur son menton

Le monsieur de gauche fabrique la barbe en papier et pâte de riz qui sera collée sur le menton de l’acteur.

La peinture est obtenue en mélangeant diverses pierres et poudres avec de l’eau et de l’huile de coco, ce qui demande une longue préparation avant le spectacle. Cette peinture est élaborée par des spécialistes dans le théâtre même.  

C’est là que le spectacle commence et non à l’ouverture du rideau.

C’était pour moi la partie la plus intéressante de la représentation.

Je sais…ce n’est pas logique…

Le rideau se lève.

Le rideau se lève.

Les mimiques du visage expriment les 9 émotions principales avec l'accompagnement instrumental

Les mimiques du visage expriment les 9 émotions principales avec l’accompagnement instrumental à gauche.

Ils mettent également une graine dans chaque oeil, qui fait virer le blanc de l’oeil au rouge et donner ainsi plus d’expression aux yeux, essentiels dans cette forme d’art si particulière. ( Ce n’est pas douloureux et agit environ 5 h )

Maquillage vert, symbole des rois, des héros et des dieux

Maquillage vert, symbole des rois, des héros et des dieux

Ce travail transforme les acteurs physiquement et mentalement. D’hommes ils deviennent « Dieux » pour un court instant. ( 1h30 de représentation, mais dans les temples ça dure toute une nuit )

PACHA avec ses mètres de jupons, de rubans, ses pompons et ses broderies.

PACHA avec ses mètres de jupons, de rubans, ses pompons et ses broderies.

D’où l’importance de la méditation et d’une très grande concentration.

Les doigtiers du percussioniste sont des bandes de tissu enduites de riz et de chaux.

Les doigtiers du percussionniste sont des bandes de tissu enduites de riz et de chaux.

Ils vont interpréter avec brio les héros du spectacle des 3 mondes, les dieux , les hommes et  les démons de la mythologie hindoue. ( Un peu compliqué, mais bon, on peut retenir le combat entre le bien et le mal, les gentils et les méchants…)

Le personnage au maquillage noir représente l’homme dans la forêt primitive, le cruel, le sauvage.

Les costumes sont travaillés et colorés, les coiffes sont fabuleuses, et les bijoux magnifiques.

La danse, le rythme , la gestuelle des mains, des jambes et du corps.L'expression faciale de paix, de sérénité et tranquillité.

La danse, le rythme, la gestuelle des mains, des jambes et du corps. L’expression faciale de paix, de sérénité et tranquillité.

Les danses, les chants et les percussions se passent dans une atmosphère spéciale, très frénétique.

Le tambour vertical est un CHENDA joué avec des batons, l'horizontal un maddalam joué avec les mains. A gauche avec la paume, à droite avec les doigts.

Le tambour vertical est un CHENDA joué avec des bâtons, l’horizontal un MADDALAM  joué avec  les mains.                                                                                                                                                          A gauche avec la paume, à droite avec les doigts.

Là aussi, quelquefois à la limite du supportable pour des non-initiés comme moi…

l'acteur interprete par les mudras l'histoire que récite le chanteur ( à droite avec les cymbales )

l’acteur interprète par les mudras l’histoire que récite le chanteur ( à droite avec les cymbales )

Tous les rôles, y compris les féminins, sont tenus par des hommes. Et cet art demande 8 à 15 années d’apprentissage. Une formation intense et quotidienne d’exercices pour les yeux et les mains, et la souplesse du corps.

KARUTHA THAADI et son élégante gestuelle des mains

Kari et son élégante gestuelle des mains

Un massage  douloureux d’huile de sésame  se fait en fin de séance avec les pieds et les orteils du « maitre ».

KARI  porte une énorme jupe taillée dans 55m de tissu.

KARI porte une énorme jupe taillée dans 55m de tissu.

La flexibilité du corps est essentielle pour les acteurs.

Danseurs et musiciens, à droite un grimage jaune représentant les ascètes et les femmes.

Danseurs et musiciens, à droite un grimage jaune représentant les ascètes et les femmes.

Alors, êtes vous prêts pour vous inscrire à une nouvelle formation aussi rigoureuse que celle de KATHAKALI et qui demande autant de discipline?

La première partie du billet se trouve là, l’ambiance du théâtre.

Belle fin de journée!

20 réflexions sur “le kathakali, un art traditionnel indien, du théâtre dansé. (2)

  1. zingara1961 dit :

    Coucou
    Très belles photos , j’aime bien de voir les coutumes et loisirs de ces pays lointain .
    Bonne soirée
    Bisous

  2. Isa dit :

    Je crois avoir vu ce type de spectacle en Indonésie il y a plus de 10 ans mais je n’en suis pas totalement sure … en tout cas, une autre forme d’art qui vaut le détour !

    • leklektik dit :

      C’est fort probable, ça existe dans toute l’Asie. Au Japon le Kabuki , à Bali le barong…C’est quasiment similaire.
      Moi j’aime bien, mais à petite dose, je crois que j’ai un peu de mal avec la musique, mais j’adore le jeu des acteurs.

  3. Rotdenken dit :

    Vraiment fascinant ! Le travail des acteurs est vraiment exceptionnel, tous ces gestes… C’est impressionnant et fait bien réfléchir sur le sens des mots « acteur » et « théâtre ». C’est un peu dommage de pas tout comprendre, mais ne pas aller à la découverte d’une représentation comme celle-ci l’est encore plus. Ca a vraiment l’air envoûtant. Merci pour cette belle découverte !

  4. Gdine85 dit :

    1er commentaire que je laisse sur ton site.. j’y viens pourtant de temps en temps. Le temps me manque, instagram c’est facile, rapide,… ici on a envie de prendre son temps tellement les photos sont belles les articles intéressants ! Je commence donc avec un post qui parle de danse.
    J’ai assisté au japon à un spectacle à peu près identique. J’avais été subjuguée par les costumes, les couleurs. Les expressions du visage on est moins habitué, ça surprend (je n’ose pas imaginer le nombre de muscles faciaux que l’on utilise pas). Ça reste un souvenir assez magique qui fait partie de ceux que l’on garde précieusement en se disant que l’on a eu beaucoup de chance de pouvoir y assister.
    Merci pour ce reportage et ces belles photos

    • leklektik dit :

      Merci Géraldine, ton passage me fait plaisir.
      J’ai eu l’occasion d’aller au Japon il y a 17ans.
      Je crois que c’était mon premier « grand » voyage.
      Et de là est né mon amour pour l’Asie.
      Cette fascination s’exerce encore aujourd’hui.
      Entre temps j’ai assisté à un spectacle de « Buto » en France. Ce mélange de danse et de théâtre m’avait fascinée. C’était dans la gare de Strasbourg, en plus donc un lieu hors normes, où les danseurs avaient un espace fabuleux, des statues…. Tout était blanc…C’était gigantissime!
      Et depuis cette découverte, j’essaie de profiter de tous ces magnifiques spectacles que ce soit danse ou théâtre, lors de mes voyages.
      Et tu as tellement raison en disant que c’est précieux!
      Excellent WE à toi!

  5. easylechaton dit :

    J’adore l’Inde, nous y sommes aller deux fois mais jamais nous n’avons assisté à un tel spectacle. Merci pour le dépaysement … Bon dimanche.

    • leklektik dit :

      Le berceau de cet art est essentiellement dans le sud de l’Inde.
      Je ne sais pas s’il est aussi vivant dans le Nord.
      A voir, je te dirais à mon retour en février.
      Calinettes à Easy!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s