Birmanie, Myanmar, Burma, en 2007

Mais que sont-ils devenus?

La Birmanie s’ouvre au tourisme depuis 1990. Aung San Suu Kyi  prône un tourisme individuel, durable et responsable, respectueux de l’environnement et favorisant l’économie locale et solidaire. Contrairement aux « Packages » visant à enrichir le gouvernement, et non le peuple. La junte militaire au pouvoir ignore les droits de l’homme et les principes humanitaires. Le maitre-mot est répression permanente.

Et c’est une expérience inoubliable que l’on vit en Birmanie, tant humainement que culturellement. Les rencontres sont si fortes, qu’on en oublierait presque qu’on est dans un pays où règne une des pires dictatures depuis 1962. De temps à autre lorsqu’un birman chuchote pour vous parler de la  » Lady « , on émerge à nouveau dans cette triste réalité. Et leur message est  » Venez en Birmanie, ne nous abandonnez pas, c’est grâce au témoignage de chacun d’entre vous, que les choses pourront enfin évoluer dans ce pays. « Je n’ai plus de nouvelles de mes contacts  depuis le cyclone Nargis en mai  2008 qui a officiellement fait plus de 138 000 morts et disparus .

Sur les clichés vous verrez souvent une pâte jaunâtre qui a, depuis 2000 ans déjà une fonction cosmétique , parfumante et rafraîchissante, le thanaka. Il  évite les coups de soleil et  rend la peau douce. Les birmans râpent l’écorce de l’arbre à thanaka avec un peu d’eau sur une pierre circulaire appelée kyauk pyin.Celle ci est munie d’une rigole  pour évacuer l’eau.

Si vous voulez faire plaisir aux bimanes, offrez leur des rouges à lèvres et des vernis à ongles, elles en raffolent…Et en échange elles vous offriront des tressages, des cailloux, des sculptures, des poteries…

Les birmans et surtout les birmanes fument le cheroot, le cigare local dont Mark Twain raffolait.

7 réflexions sur “Birmanie, Myanmar, Burma, en 2007

  1. Nan'g Fan: dit :

    Ne fermons jamais les yeux sur la situation en Birmanie (que je me refuse définitivement à appeler Myanmar, car c’est une façon comme une autre de nier un peu plus l’identité de son peuple…).

    Regardez les yeux de ce peuple si beau, si digne… et bien souvent oublié du reste du monde… merci pour ces photos, magnifiques…

    Pour en savoir plus : l’excellent livre « Birmane », de Christophe Ono-dit-Biot… et le formidable travail de Rebecca Sommer, journaliste…

  2. Pshiiit. dit :

    De magnifiques photos, comme d’habitude, pour accompagner des paroles qui donnent de l’espoir pour ce peuple un peu oublié. Je reve bien souvent d’y aller, ma patience payera peut-être un jour !

  3. alise ocomptoirboheme dit :

    Pour moi la Birmanie, ce fût un voyage en 1998… D’autres photos, d’autres visages et regards, mais la même intensité. Un souvenir inoubliable. Et la même question, que sont-ils devenus ?

  4. Nang Fan: dit :

    Merci à toi pour ces images si belles et si intenses, pour ces détails de la vie quotidienne qui nous permettent de mieux comprendre le peuple Birman…

  5. rosyandco dit :

    De très beau portraits, je ne savait pas que le pays était comme ça, quand je vois à la tv je me dis qu’ils doivent être plus paisible qu’ici…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s