Orcha

Vrai ou faux Sâdhu, peu importe.

Qui n’a pas croisé en Inde de sâdhus, ces ermites qui errent sur les routes, qui n’ont ni maison, ni attaches sociales ou familiales. Ils font voeu de pauvreté, de célibat (l’énergie sexuelle peut être sublimée en pouvoir spirituel) et parfois même de silence.  Ils finissent par se fixer dans un endroit consacré à leur divinité ou dans un lieu saint comme Bénarès ou Allalabad.

Saddu 3

Ils pratiquent le yoga et toutes sortes de rituels bizarres (un peu magiques pour entrer en contact avec les dieux), méditent, bénissent, récitent des mantras, enseignent l’importance de la spiritualité et de l’illusion du monde matériel. Ils augmentent ainsi leurs pouvoirs spirituels et acquièrent la connaissance mystique.

Saddu 3a Saddu 3aa

Ils sont vêtus  de robes blanches (shivaïtes) ou oranges (vishnuïtes), de colliers et possèdent une couverture, un bâton et un bol.

Saddu 3aaa Saddu 3aaaa

Les sâdhus portent un tilak sur le front. Le motif symbolise leur appartenance , soit shivaïte ( Le trident) , soit vishnuïte ( un U blanc et un point rouge).

Sâdhu Orcha

Le Sâdhu bavard d’Orcha

Pour peindre leur visage et leur corps ils font souvent preuve de véritables dons artistiques.

Bénares

Les sâdhus cherchent par ce maquillage à exprimer la beauté surnaturelle des divinités.

Saddu 7

Ils portent souvent les cheveux très longs  comme Shiva ou se rasent le crâne. Ils arborent une grande barbe et se frottent le corps avec des cendres qui symbolisent la mort et la renaissance.

Pour assurer leur subsistance, les sâdhus pratiquent la mendicité et vivent des dons. La nourriture, source de plaisir, doit être limitée au minimum vital. 

Sâdhu

Ils se vouent entièrement à leur quête spirituelle qui consiste à rechercher l’Illumination et à se détacher des réalités matérielles du monde. 

Les  sâdhus sont un peu comme les moines errants dans d’autres pays asiatiques.. Ils consacrent leur vie à la réalisation de leur libération qui s’obtient par la méditation et la contemplation.

Sâdhu Orcha

Sâdhu à Orcha et son petit chien errant (comme lui)

Pour les hindous, le cheminement spirituel a toujours représenté le plus grand but dans la vie.

La pratique est ouverte aux femmes, mais je n’en ai pas croisées.

Sâdhu Bénarès

Ce choix peut aussi permettre d’ échapper  à leur caste et à une vie de misère et de pauvreté.

Sâdhu à Orcha

Les croyants les considèrent de toute façon comme des hommes saints, respectables et bons.

Sâdhu

Et certains sâdhus célèbres sont de véritables idoles et sont adorés comme des dieux sur terre.

Le seul fait de les toucher conduirait à l’absolution des péchés.

Sâdhu

Pour recevoir une étincelle de leur énergie spirituelle il suffit de leur faire des dons qui sont considérés comme des offrandes aux dieux. En retour on obtient leur bénédiction. Ainsi, depuis la nuit des temps, la société indienne a soutenu ces saints hommes.

Sâdhu Bénares 2

J’ai essayé les petits dons, mais la grâce divine se fait toujours attendre…I

Sâdhu Bénares 1

ll faut bien admettre que certains se déguisent  en sâdhus dans le but de faire l’aumône auprès des touristes en se prêtant à la pose-photo. En Inde il est souvent difficile de survivre, alors faux ou vrai sâdhu, peu importe dans le fond.

Bénares

Bénarès

Ma maman est partie aujourd’hui, le jour de la fête des grands-mères. Et moi je revis une partie de mes promenades le long du Gange à Bénarès. Cet endroit sacré où les indiens rêvent de se faire incinérer.

Offandes Gange

Au Revoir Mamylou.

6 réflexions sur “Vrai ou faux Sâdhu, peu importe.

  1. Paulette Lesot dit :

    Je suis allée à Bénarès et j’ai croisé des Sâdhus. L’un d’eux nous a pris par le bras pour aller photographier la petite chapelle qu’il avait créée. Parfois ils se réunissent pour défiler complètement nus pour montrer leur volonté de dénuement !
    Toute ma sympathie lors du deuil qui te touche Bisous

  2. Belette dit :

    Superbe article en hommage à ta maman. Je te présente mes condoléances les plus sincères ainsi qu’à toute famille, je t’embrasse bien fort.

  3. Tuxnux dit :

    Je ne connaissais pas l’histoire de ces hommes.
    Tu es souvent en Inde, à quand le reportage sur l’art des soins des êtres (l’ayurveda)….
    https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=2&cad=rja&uact=8&ved=0ahUKEwjZuMbO-6zLAhUK5xoKHWmqBJ4QFggjMAE&url=https%3A%2F%2Ffr.wikipedia.org%2Fwiki%2FAyurveda&usg=AFQjCNHf9bhffuV3Tlc3yUfzuqpxD_f9qA
    Perdre sa maman, c’est perdre un peu de douceur et de compréhension d’un être unique….

  4. Maria-Lina dit :

    Oh non, je suis avec toi de tout coeur, mes plus sincères sympathies, ce n’est tellement pas évident, une bien rude épreuve à traverser… Je te serre bien fort dans mes bras, gros bisou!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s