Brooklyn  IMG_4831-1

Et si on déambulait à Brooklyn parmi les Hipsters?

C’est un des 5 borough (Arrondissement) de New- York, le plus peuplé, et très dynamique.

Brooklyn 2 Brooklyn 1 Brooklyn 3

L’un des charmes de ce quartier insolite et branché est la population cosmopolite qui vit à Brooklyn. Sa palette de cultures, de coutumes, de gastronomie, de diversité raciale.

Brooklyn 4

Personne ne peut croire être à New York lorsqu’on se promène entre les brownstones, ces maisons traditionnelles en grès rouge construites au XIX siècle qui sont actuellement des maisons bourgeoises.

Brooklyn 7 Brooklyn 6

C’est là aussi, le long de l’East River que se situent les usines désaffectées, les anciens entrepôts, reconverties en lofts dans les années 80.

Brooklyn  IMG_4923-1

Ici dans le village, le temps semble s’être arrêté.

Merci Camille pour la photo qui n'a pas été prise avec un Iphone.

Merci Camille pour la photo qui n’a pas été prise avec un Iphone.

Brooklyn  IMG_4871-1

Depuis lors, les artistes s’y installent, les amateurs d’Art Nouveau,  les génies de la calligraphie ou du Street-Art (Il y aura un billet plus tard) et les hipsters , les cafés branchés, et les boutiques vintage.

Brooklyn  IMG_4910-1

J’ai enfin découvert les hipsters, dont j’ignorais l’existence. Ce que j’en ai retenu, c’est que le hipster est décontracté, cool, détaché de la mode…

Euh en surface…(mais n’est ce pas aussi une mode?)
Il marche ou fait de la bicyclette avec son sac à dos ( il est évidemment écolo ), il a barbe ou moustache, bandeau, chapeau ou bonnet de laine tricoté par mamy, une chemise de bucheron à carreaux d’une friperie ou dénichée dans l’armoire du grand-père, il aime les sweats à capuche, il a souvent un tatouage, il est vegan et mange bio, il aime le vintage, il porte des lunettes à monture démesurée même s’il n’en a pas besoin, il aime les couleurs et le fluo, il roule ses cigarettes, il a des vinyles et un Polaroïd, il adore Pollock, le jazz et le bebop, il parait qu’il lit Nietzsche et Stendhal, c’est un intellectuel qui refait le monde dans les bars et les cafés ( cafés hipsters bien entendu ) Et après avoir passé 2h à déjeuner dans un café hypstérien, j’ai voulu adopter ce mode de vie, mais hélas j’ai dépassé la trentaine…n’est pas hipster qui veut!

Et pourtant je m’intéresse à la cause humanitaire et animale, à l’environnement, j’écoute Miles Davis et Charlie Parker, j’ai lu Nietzsche (un peu) et j’ai des trésors empilés dans mon grenier, des vieux tricots, des vinyles, des armoires remplies de photos…

Tout ce laïus pour vous dire que j’ai adoré découvrir les imposteurs-hipsters et je m’amusais à les reconnaitre dans la rue. Même si quelquefois je me trompais…

Cette brève présentation des hipsters n’est pas à prendre au pied de la lettre, ce n’est que mon ressenti, et je ne maitrise pas suffisamment l’américain et le langage hipster (oui ils ont aussi un langage codé) pour vous parler de leur « philosophie ». Mais la découverte de New York, c’était aussi les Hipsters.

Brooklyn 5

Au loin, à l’horizon Manhattan et ses gratte-ciel se dessinent.

Et passé la trentaine mes petits Hipsters seront confortablement installés dans un de ces bureaux, avec une cravate et des chaussures noires bien cirées.

Leurs épouses auront délaissé leurs pois, carreaux, rayures et besaces pour un tailleur Chanel et un sac Vuitton.

Brooklyn    IMG_4896-1 Brooklyn    IMG_4898-1 Brooklyn  IMG_4936-1 Brooklyn  IMG_4937-1

A bientôt pour la suite du périple!

20 réflexions sur “Et si on déambulait à Brooklyn parmi les Hipsters?

  1. pmabelle dit :

    ah mais c est là toute l ambiguité d un hipster (ou d un révolutionnaire) qui passé 30 ans, avec femme et enfants s intalle dans une vie un peu plus bourgeoise ^^
    les photos sont superbes ! j ai demandé hier à Camille de vous demander votre autorisation pour vous prendre une photo du pont de Brooklyn
    je voudrais en faire un poster pour mon salon qui est dans le thème noir et blanc à NY ^^serait ce possible ?

  2. Petitgris dit :

    A Brooklyn j’avais aimé les maisons bourgeoises de grès rouge et encore plus les lofts ! Trop âgée pour être hipster j’ai pourtant des goûts communs avec eux : le jazz et les vieilleries😀 Bien vue ta définition des adeptes ! Merci pour ces photos qui me rappellent tant de souvenirs🙂 Bel après midi bisous

  3. la Cigale ou la Fourmi dit :

    Coucou Nicole;
    Ah mais on a nos Hipsters nous aussi en France, même qu’on les appelle les Bobos: leur mouvement est un peu moins élaboré, mais quand même, ils aiment beaucoup accrocher des étagères String sur leurs murs eux aussi!
    j’ai beaucoup aimé ta transition entre les Hipsters avant 30 ans et leur vie passée cet âge, avec le sac Vuitton et les chaussures noires cirées: c’est tout à fait cela!
    Bises

    • leklektik dit :

      C’est Camille qui m’a fait les cours sur les hipsters!
      Je suis honteuse de mes lacunes!
      Mais je me suis laissée prendre au jeu et je les aime bien!
      L’essentiel est d’avoir des idéaux, même s’ils ne durent qu’un temps!
      Bizzoos

  4. Arsinoé la Crapaude dit :

    Mais il est où le quartier populaire italo-américain ??? La gentrification guête de partout, c’est assez désespérant… mais en même temps, ça sauve certains quartiers… Tout est si paradoxal… comme les hipsters ! J’adore le ton de cet article ! (et sa teneur, et ses photos, bien sûr !!!)

    • leklektik dit :

      Je suppose que tu parles de Little Italy à Manhattan. Nous n’avons pas eu le temps de l’explorer. Il faudrait une vie pour découvrir toutes les facettes de NYC. Voilà pourquoi je voudrais y retourner.
      …Je me suis prise d’amour pour les hipsters, tu l’as remarqué!…

    • leklektik dit :

      Merci pour ce beau cliché hipstérien, sans bonnet de laine…
      J’avais omis les bijoux, sacrilège…Grâce à toi, le hipster se peaufine.
      Belle soirée!

  5. Isabelle dit :

    Tellement heureuse de revoyager avec toi… Je ne connaissais pas cet endroit. Désolée suite à un remaniment du blog, easy na changé de nom, j’avais perdu mon abonnement à ton blog. Merci hellocoton, j’ai pu te retrouver…

    • leklektik dit :

      Moi aussi, mais j’ai si peu de temps à consacrer à mes photos et à mes lectures actuellement.
      Je délaisse un peu l’ordinateur au profit de mes proches.
      Et j’ai de nouveau la bougeotte…
      Mon hibernation se passe doucement avec le soleil qui réapparait…
      bizzoos à Easy et à toi

  6. vernieparlavie dit :

    Fiou, merci pour cet article. Je ne connaissais pas grand chose des hipsters. J’en ai bien entendu parlé mais je ne m’y intéressais pas tellement. Je serai plus attentive la prochaine fois. Les photos sont très chouettes, même prises avec un Iphone😉

    • leklektik dit :

      Ravie d’avoir pu capter ton attention😃 moi je ne risque pas d’en rencontrer dans ma campagne profonde! Les hipsters ont besoin de la ville et de la rue pour exister! Je songe à repartir pour préparer une thèse!😂
      Bizzoos

      • vernieparlavie dit :

        Ah ah moi non plus je ne vais pas en recontrer dans mon Irlande profonde. Mais je retourne à New-York dans quelques mois, j’ouvrirai l’oeil =)
        Vivement la thèse ! Bonne nuit =)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s