Vrai ou faux Sâdhu, peu importe.

Qui n’a pas croisé en Inde de sâdhus, ces ermites qui errent sur les routes, qui n’ont ni maison, ni attaches sociales ou familiales. Ils font voeu de pauvreté, de célibat (l’énergie sexuelle peut être sublimée en pouvoir spirituel) et parfois même de silence.  Ils finissent par se fixer dans un endroit consacré à leur divinité ou dans un lieu saint comme Bénarès ou Allalabad.

Saddu 3

Ils pratiquent le yoga et toutes sortes de rituels bizarres (un peu magiques pour entrer en contact avec les dieux), méditent, bénissent, récitent des mantras, enseignent l’importance de la spiritualité et de l’illusion du monde matériel. Ils augmentent ainsi leurs pouvoirs spirituels et acquièrent la connaissance mystique.

Saddu 3a Saddu 3aa

Ils sont vêtus  de robes blanches (shivaïtes) ou oranges (vishnuïtes), de colliers et possèdent une couverture, un bâton et un bol.

Saddu 3aaa Saddu 3aaaa

Les sâdhus portent un tilak sur le front. Le motif symbolise leur appartenance , soit shivaïte ( Le trident) , soit vishnuïte ( un U blanc et un point rouge).

Sâdhu Orcha

Le Sâdhu bavard d’Orcha

Pour peindre leur visage et leur corps ils font souvent preuve de véritables dons artistiques.

Bénares

Les sâdhus cherchent par ce maquillage à exprimer la beauté surnaturelle des divinités.

Saddu 7

Ils portent souvent les cheveux très longs  comme Shiva ou se rasent le crâne. Ils arborent une grande barbe et se frottent le corps avec des cendres qui symbolisent la mort et la renaissance.

Pour assurer leur subsistance, les sâdhus pratiquent la mendicité et vivent des dons. La nourriture, source de plaisir, doit être limitée au minimum vital. 

Sâdhu

Ils se vouent entièrement à leur quête spirituelle qui consiste à rechercher l’Illumination et à se détacher des réalités matérielles du monde. 

Les  sâdhus sont un peu comme les moines errants dans d’autres pays asiatiques.. Ils consacrent leur vie à la réalisation de leur libération qui s’obtient par la méditation et la contemplation.

Sâdhu Orcha

Sâdhu à Orcha et son petit chien errant (comme lui)

Pour les hindous, le cheminement spirituel a toujours représenté le plus grand but dans la vie.

La pratique est ouverte aux femmes, mais je n’en ai pas croisées.

Sâdhu Bénarès

Ce choix peut aussi permettre d’ échapper  à leur caste et à une vie de misère et de pauvreté.

Sâdhu à Orcha

Les croyants les considèrent de toute façon comme des hommes saints, respectables et bons.

Sâdhu

Et certains sâdhus célèbres sont de véritables idoles et sont adorés comme des dieux sur terre.

Le seul fait de les toucher conduirait à l’absolution des péchés.

Sâdhu

Pour recevoir une étincelle de leur énergie spirituelle il suffit de leur faire des dons qui sont considérés comme des offrandes aux dieux. En retour on obtient leur bénédiction. Ainsi, depuis la nuit des temps, la société indienne a soutenu ces saints hommes.

Sâdhu Bénares 2

J’ai essayé les petits dons, mais la grâce divine se fait toujours attendre…I

Sâdhu Bénares 1

ll faut bien admettre que certains se déguisent  en sâdhus dans le but de faire l’aumône auprès des touristes en se prêtant à la pose-photo. En Inde il est souvent difficile de survivre, alors faux ou vrai sâdhu, peu importe dans le fond.

Bénares

Bénarès

Ma maman est partie aujourd’hui, le jour de la fête des grands-mères. Et moi je revis une partie de mes promenades le long du Gange à Bénarès. Cet endroit sacré où les indiens rêvent de se faire incinérer.

Offandes Gange

Au Revoir Mamylou.

Bib’art au chateau du Puech haut

 

Tonneaux du Puech-HautQuand je suis arrivée au domaine du Puech Haut, j’ai été subjuguée. 

Nous partions pour acheter quelques bouteilles de vin, que d’habitude nous dégustons dans notre petit restaurant préféré en Alsacie.

Et comme nous sommes en Languedoc Roussillon actuellement, la visite du domaine s’est imposée d’elle même.

L’ allée des oliviers m’émerveille. Et la vue imprenable sur les vignes aussi.

J’ai très vite laissé les hommes en compagnie du caviste pour aller admirer les barriques peintes.

Un univers déroutant et harmonieux, coloré, aux inspirations diverses, un régal complémentaire à la dégustation de leurs vins.

Vous l’avez compris, j’ai adoré cette visite, et surtout ces merveilleux tonnelets.

 

Tonneaux du Puech-Haut Tonneaux du Puech-Haut Tonneaux du Puech-Haut Tonneaux du Puech-Haut
Tonneaux du Puech-HautTonneaux du Puech-Haut Tonneaux du Puech-Haut Tonneaux du Puech-Haut Tonneaux du Puech-Haut Tonneaux du Puech-Haut Tonneaux du Puech-Haut Tonneaux du Puech-Haut Tonneaux du Puech-Haut Tonneaux du Puech-HautTonneaux du Puech-Haut Tonneaux du Puech-Haut Tonneaux du Puech-Haut Tonneaux du Puech-Haut Tonneaux du Puech-Haut Tonneaux du Puech-Haut Tonneaux du Puech-Haut Tonneaux du Puech-Haut Tonneaux du Puech-HautTonneaux du Puech-Haut Tonneaux du Puech-Haut Tonneaux du Puech-Haut Tonneaux du Puech-Haut Tonneaux du Puech-Haut Tonneaux du Puech-Haut Tonneaux du Puech-Haut Tonneaux du Puech-Haut Tonneaux du Puech-Haut Tonneaux du Puech-Haut

 

Tonneaux Puech HautTonneaux Puech HautSans titre 51Tonneaux Puech HautSans titre 52

Tonneaux du Puech-HautTonneaux du Puech-HautTonneaux du Puech-Haut

Des pierres ornementales d’une chapelle du XIIème siècle sont retrouvées lors des travaux entrepris au domaine.

Ces têtes de béliers sont devenues le symbole du Château.

Tonneaux du Puech-HautTonneaux du Puech-Haut Tonneaux du Puech-Haut Tonneaux du Puech-Haut

                                                   Une petite soif?

 

On dit que Gérard Bru a conçu son domaine de Puech Haut comme une oeuvre d’art. Et c’est vrai, c’est une heureuse rencontre que celle du vin et de l’art, et une bien belle et originale aventure.

Il parait que ces séduisants fûts peints qui sont actuellement au nombre de cent, se collectionnent, s’exposent, s’échangent et font le tour du monde.
Pour plus d’infos sur le château, c’est ici.
Tonneaux du Puech-Haut
Prochain billet quelques clichés du domaine.

Tapis, tapis

Sur la route entre Jodhpur et Udaïpur , c’est le paradis des tapis.Tapis IMG_2184-1

Près de Mogra, l’arrêt fut obligatoire, nous ne pouvions plus résister à l’appel des tisserands.

Tapis  -1

Pali est une petite ville prés de la rivière Bandi où foisonnent des filatures de laine et de coton ainsi que des teintureries. (Qui polluent l’air et l’eau…)

Tapis  IMG_2171-1

La plupart des tapis sont noués à la main et sont fabriqués avec d’originaux motifs floraux ou géométriques et de belles combinaisons de couleurs.

Tapis  IMG_2186-1

C’est de la laine de chameau, de mouton et de chèvre qui est utilisée par les tisserands assis devant leurs métiers dans les villages.

Tapis  IMG_2167-1

Cette tradition de tissage remonte à plusieurs siècles.

Tapis   IMG_2173-1

Les tisserands de l’Afghanistan avaient été installés dans les ateliers royaux du 17ème siècle au Rajasthan. Et la tradition perdure.

Tapis   IMG_2178-1

 

Il serait dommage de passer à côté de ces œuvres magnifiques de l’artisanat.

Tapis     IMG_9199-1

Les dhurries sont des tissages de fils de coton aux motifs essentiellement géométriques. L’artisan peut y mettre toute son imagination, son inspiration et son talent.

Tapis   IMG_2303-1

On peut encore trouver des tissages autres que du travail de masse, en s’arrêtant au bord de la route et en entrant dans une maison où vivent 3 générations et où l’on tisse à tour de rôle. On peut discuter avec la famille , parler de la scolarité  avec les enfants….

IMG_2308-1 IMG_2314-1 IMG_2324-1 IMG_2321-1-2 IMG_9201-1 IMG_9206-1 IMG_9214-1

Et c’est là que nous avons craqué après 2 ou 3 autres arrêts.

IMG_2326-1

La belle main de la grand-mère

IMG_9210-1

Le patriarcche

IMG_9197-1

Notre craquage

Prochain billet, le temple de la moto!

Eh oui, ça existe!

Belle journée à tous