Fatigue, tristesse, résignation?

Entre Delhi et Mandawa (1)

On quitte Delhi et on prend la route de Mandawa qui est la ville la plus importante du Shekhawati.

On achète des cacahuètes pour grignoter dans la voiture, la route paraitra moins longue.

On achète des cacahuètes pour grignoter dans la voiture, la route paraitra moins longue.

A Mandawa, c’étaient les havelis, ces maisons traditionnelles richement décorées à l’intérieur et à l’extérieur qui nous attiraient et dont nous voulions profiter.

Sur la route nous avons croisé une petite fille dont le regard m’a marquée à tout jamais.

Regard1

IMG_9441-1

Elle nous salue timidement de sa main gauche et esquisse un sourire.

Des porteuses d’eau, l’une qui paraissait très fatiguée, et la seconde heureuse de rencontrer quelqu’un, de sourire et d’essayer de nous raconter quelque chose.

Porteuse d'eau-1 Porteuse d'eau 2

L’accès à l’eau potable est insuffisant et les installations sanitaires de mauvaise qualité. L’eau est une menace pour la santé publique.

Un peu partout des jarres d'eau

Un peu partout des jarres d’eau

Des puits existent mais sont bien insuffisants et souvent loin des habitations.

Elles travaillent dur, mais toujours avec élégance.

Elles travaillent dur, mais toujours avec élégance.

Porteuse d'eau 4 Porteuse d'eau 5

Porteuse d'eau 6

Fatigue, tristesse, résignation?

Et des maisons, de jolies petites maisonnettes, tranquilles, sans luxe, mais de vraies maisons avec des fauteuils en plastique pour pouvoir regarder le temps qui passe.

Entre Delhi et Mandawa 1. Entre Delhi et Mandawa 2

 

Entre Delhi et Mandawa 3 Entre Delhi et Mandawa 4

 

C’est l’heure de se quitter, dans le prochain billet arrêt dans une usine à briques.

Je vous embarque dans mon joli véhicule?

Entre Delhi et Mandawa Locomotion

16 réflexions sur “Entre Delhi et Mandawa (1)

  1. zingara1961 dit :

    Nous sommes bien loin de Delhi … Le changement est flagrant.
    Point de vue charme, je préfère Mandawa car pour moi ça ! C’est la vraie vie, je peux me tromper bien sûr.
    L’ Inde est un pays pauvre non ?

  2. lacigaleoulafourmi dit :

    Superbe Nicole, j’adore suivre ton périple.
    Cette petite a des yeux envoûtants en effet.
    Et les porteuses d’eau, quelle grâce; les jarres doivent pourtant être très lourdes…

  3. Arsinoé la Crapaude dit :

    Au-delà ce toute cette beauté (poignante tout de même), les détritus qui jonchent le sol m’interpellent quand même… Tant de contrastes, et pas toutjours pour le meilleur, malheureusement… Je file voir les autres articles et remonter le temps😉

    • leklektik dit :

      Il reste un travail fou à faire coté détritus et hygiène en général….Les gens n’en sont pas encore conscients, rien n’est fait au niveau des écoles, des familles…Ce n’est pas leur priorité. Pouvoir manger est plus important…Au bout d’un mois nous avons réussi à convaincre notre chauffeur de ne pas jeter son gobelet en plastique à terre après avoir bu son thé…Mais je ne suis même pas sûre que ce geste là soit acquis…
      Ca c’est encore soft….Il y aura pire, mais la réalité indienne c’est aussi cela…
      Et j’ai vraiment décidé de montrer ou parler de cette dure réalité qui m’a bouleversée…

        • leklektik dit :

          Ce sont souvent des gens sponsorisés qui ne disent pas la vérité et qui ne publient même pas les commentaires quand j’ose parler d’une autre réalité! et ça c’est moche…Surtout que dans l’article ils ne disent pas qu’ils ont été payé pour dire du bien de telle ou telle agence.
          En Email privé on me dit, désolée, je ne peux pas publier ton comm, cette agence là m’a sponsorisée…
          Mais j’en parlerais à l’occasion sur un des billets, dés que l’occasion se présentera, sans évidemment citer la personne en question, mais en citant l’agence…
          Ou alors les gens qui voyagent en groupe et à qui on ne montre que ce qu’on veut bien leur montrer. Mais eux je peux accepter.
          L’avantage d’un voyage individuel que tu traces toi même est bien plus dur, mais correspond sûrement plus à une certaine réalité, même si on n’a pas toujours les réponses à nos questionnements.

  4. matchingpoints dit :

    La réalité est dure, oui, parce que cet immense pays a tant de chemin à faire pour réaliser qu’ils doivent changer leurs habitudes. Tant de contrastes dans un pays avec tant de beauté !
    Chacune de nous a visité Mandawa, la dernière fois l’année dernière avec de belles photos
    http://wp.me/p2H2o8-3WZ

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s