Le délicat temple-piliers d’Adinath à Ranakpur

« C’est en taillant la pierre que l’on découvre l’esprit de la matière, sa propre mesure. La main pense et unit la pensée à la matière. C’est l’acte même du sculpteur face à un matériau dont la connaissance ne s’apprend que lentement, et réserve toujours un inattendu qu’il faudra résoudre sans pouvoir jamais rien ajouter, par seul retranchement. Il faut tailler et non blesser la pierre, trouver la solution devant l’apparition d’une veine ou d’une tache non prévue : il faut savoir lutter avec la pierre, la caresser, la polir, savoir avec angoisse comme avec joie, faire surgir la forme que l’on porte en soi, mais qu’elle peut aussi nous avoir inspiré selon sa texture, la forme même du bloc que l’on a choisi ou trouvé. »

                                                                                                      Constantin Brancusi

Temple d'Adinath 1a.

Les toits hérissés de « sikhara » (tours) et de coupoles

Temple d'Adinath 1 Temple d'Adinath 1bb Temple d'Adinath 1c

Entre Udaïpur et Jodhpur se découvre un merveilleux bijou de marbre blanc sur 3 étages, un des plus  grands et des plus importants temples jaïns d’Inde. ( 15 ème ) Il est d’une exceptionnelle beauté. Tant par ses proportions, que par sa blancheur, que par  le minutieux travail de ciselage et le foisonnement des sculptures qui deviennent dentelles de pierre ou poèmes.

Temple d'Adinath 1d Temple d'Adinath 2 Temple d'Adinath 3

L’architecture répond à des lois cosmiques précises.   Tout est réglé en fonction du mandala,(Sorte de diagramme idéal représentant toutes les puissances universelles.)

Temple d'Adinath 8 Temple d'Adinath 23

Et la sculpture ornementale fait partie intégrante de l’architecture basée sur la forme de Chaturmukha  (4 faces). Une architecture complexe avec balcons à plusieurs étages et  porches

Temple d'Adinath 5 Temple d'Adinath 18 Temple d'Adinath 22

Il est construit sur une cave, ce qui est rare, et ses 4 cotés sont ouverts avec des entrées aux 4 points cardinaux.

Temple d'Adinath 20

La lumière naturelle est omniprésente dans tout le temple. Je crois qu’il n’y a qu’un seul lustre.

 

Un endroit paisible où personne ne vous harcèle. Une énergie spirituelle vous y enveloppe et incite à la méditation. (Il aurait fallu y rester une nuit et une journée de plus.)

Temple d'Adinath 14 Temple d'Adinath 13 Temple d'Adinath 7

Ce temple tout de beauté, de pureté et de grâce est situé dans un vallon perdu au milieu de nulle part. La route pour y accéder est longue et inconfortable. Il  se mérite tout simplement. Mon émotion me rappelle Angkor Vat ou la Plaine de Pagan en Birmanie.

Temple d'Adinath 21

Sa splendeur m’a littéralement coupé le souffle. En entrant, j’ai poussé un gros waouh sidérant.

Temple d'Adinath 12

On peut aisément se promener durant 3ou 4 heures sans s’ennuyer dans cet édifice regorgeant de coupoles, des dômes et des tourelles.

Temple d'Adinath 16

Tout en essayant de saisir le langage des sculpteurs, j’ai vite oublié la notion du temps et l’espace, émerveillée par toute cette magnificence  qui m’entoure.

Temple d'Adinath 10 Temple d'Adinath 4

Je  ne me lasse pas du spectacle des nymphes qui jouent de la flûte dans différentes postures de danse, et des éléphants sculptés ou en bas-relief.

A l’intérieur, une forêt de 1444 piliers finement sculptés qui soutiennent le toit, chacun est unique dans sa conception. Il n’y a pas 2 piliers semblables.

Temple d'Adinath 19

Temple d'Adinath 11

Le marbre filtre la lumière. Il passe du blanc au gris ou à l’or selon les reflets du soleil. Les rouges et safrans des robes des moines jaïns ou des prêtres faisant des offrandes qui passent entre les piliers ressemblent à une danse. Un agréable contraste dans cet espace lumineux et aéré. On se promène entre les fumées d’encens et les offrandes de noix de coco. On veille à ne pas déranger les indiens qui viennent prier avec ferveur.

Temple d'Adinath 9

Il a été rénové entre 1990 et 2001.

Le résultat en fait l’un des édifices religieux les plus agréables de l’Inde. Le temple est encore actif et les visiteurs sont les bienvenus. Mais selon le principe jaïn de l’ahimsa (non-violence à toutes les choses) ils sont priés de ne pas apporter de cuir dans le temple, ni de nourriture ou d’eau.

Le jaïnisme est une philosophie et une religion pratiquée par 3 millions de personnes, essentiellement en Inde.

Oui, ce haut-lieu du jaïnisme indien m’a fascinée. Il est émouvant de beauté et de raffinement, comme presque tous les temples jaïns. Il m’a touchée, bien plus que le Taj-Mahal.

Temple d'Adinath Elephants

Toujours la même fascination pour les éléphants.

Temple d'Adinath 6

Un moment de béatitude et d’extase.

Une visite captivante, même si je suis ignare face à tous ces symboles.

Je suis une cloche!

La cloche et le lustre Temple d'Adinah Ranakpur

Deux grandes cloches pesant 108 kg  résonnent dans l’ensemble du site. (et le lustre unique lumière artificielle)

 

Temple d'Adinah Ranakpur Temple

Il est l’heure de quitter le temple, avec regrets et bonheur.

Museum of Modern Art, le MoMA à New-York

Un jour de pluie début décembre à New-York, aucune hésitation, direction le musée d’art moderne qui m’a tant fait rêver.

Pablo Picasso

Pablo Picasso

Il compte la plus importante collection d’art moderne et contemporaine au monde.

Le grand Nu de Modigliani

Le grand Nu de Modigliani

Une journée entière à flâner entre les peintures, les sculptures, les photos, les dessins, le design.

Intérieur MoMa

Intérieur MoMa

 

Quel bonheur de passer de Toulouse Lautrec au Douanier Rousseau, de Von Gogh à Picasso, de Cézanne à Matisse, de Dali à Mondrian, de Braque à Pollock, de Malevich à Bacon, de Frida Kahlo à Chagall, de Magritte à Monet ou Andy Warhol, de Gauguin à Léger, de Rauschenberg à Hopper, de Duchamp à Miro, de Klimt à Klee.

Andy Warhol Andy Warhol 1963 Orange car crash Fourteen Times et  Gold Marylin Monroe 1962,  Roy Lichtenstein

Andy Warhol Orange car crash Fourteen Times 1963 et Gold Marilyn Monroe 1962, Roy Lichtenstein

Campell's Soup Cans d'Andy Warhol, 1962

Campell’s Soup Cans d’Andy Warhol, 1962

Les oliviers et le ciel étoilé de Van Gogh, Gorki 1945, Derain 1906

Les oliviers et le ciel étoilé de Van Gogh, Gorki 1945, Derain 1906

Tout ce qui était dans mon imaginaire à travers les livres est devenu réalité.

Et ces oeuvres étaient si proches, j’aurais pu les toucher tant elles étaient à portée de main. Mais je me suis contentée de regarder de près, les traces du pinceau, du couteau et de la trame des toiles. Inutile de vous décrire mon émotion devant la starry night…

ou devant les autoportraits de Frida, une femme que j’admire beaucoup et dont la biographie m’avait fascinée.

Frida Kahlo, 2 autoportraits, 1937 et 1940

Frida Kahlo, 2 autoportraits, 1937 et 1940

Sans cage en verre, sans cordons de velours pour délimiter l’espace. ( ou à de rares exceptions )

Reflet des nuages sur le bassin des nymphéas de Monet, 1920

Reflet des nuages sur le bassin des nymphéas de Monet, 1920

Dorothea Tanning 1948

Dorothea Tanning 1948

Le rapport avec l’oeuvre en devient intime. Je me suis sentie « accueillie » dans ce musée où l’on peut même prendre des photos.

Deux Nus, de Pablo Picasso, 1906

Deux Nus, de Pablo Picasso, 1906

Picabia 1920, Ernst 1941, Soutine 1922, Mondrian 1942

Picabia 1920, Ernst 1941, Soutine 1922, Mondrian 1942

Matisse est à l’honneur pour l’exposition temporaire.

Matisse, la danse et la leçon de piano, 1916

Matisse, la danse et la leçon de piano, 1916

Ce musée, fondé en 1929 par 3 dames audacieuses, peut accueillir 7000 personnes par jour.

Fernand Léger, 1921

Fernand Léger, 1921

Rothko 1950 et Kiefer 1972

Rothko 1950 et Kiefer 1972

 

Il est spacieux et équilibré. On y sent une ambiance vivante d’où l’ennui est totalement absent.

The flag de Jasper Johns 1954

The flag de Jasper Johns 1954

La semence de Paul Gauguin, 1892

La semence de Paul Gauguin, 1892

La promenade est loin d’être rébarbative dans ce bâtiment moderne qui a des ouvertures vers la lumière naturelle et une agréable organisation de l’espace sur 6 niveaux.

Vue du MoMa

Vue du MoMa

Van Gogh 1889, S.Dali, J.Miro 1950, Magritte

Van Gogh 1889, S.Dali, J.Miro 1950, Magritte

L’art y est vivant, et vous l’avez deviné, j’ai été conquise par ce lieu aéré ainsi que par ses chefs d’oeuvre époustouflants.

Le Douanier Rousseau, La bohemienne endormie1897 et Le Rêve, 1910

Le Douanier Rousseau, La bohémienne endormie1897 et Le Rêve, 1910

Robert Rauschenberg Canyon 1959

Robert Rauschenberg Canyon 1959

Robert Rauschenberg, le Lit, 1955

Robert Rauschenberg, le Lit, 1955. Il s’est servi de son oreiller er de sa couverture.

A ne rater sous aucun prétexte, plaisir et émotion esthétique sont garantis. Les muses continuent à veiller sur l’art, et les tableaux rayonnent toujours pour le plus grand plaisir des visiteurs.

Jackson Pollock 1948

Jackson Pollock 1948

Aller au musée ce n’est pas par snobisme, c’est un vrai bonheur, un plaisir intense et égoïste.

Kusama 1962, Samaras 1962, Hans Arp 1917, Oppenheim 1936

Kusama 1962, Samaras 1962, Hans Arp 1917, Oppenheim 1936

Pour moi il reste une institution culturelle noble et dynamique, que ce soit le MoMa ou le petit musée de Séte ou d’ailleurs.

Moi et le Village, Marc Chagall, 1911

Moi et le Village, Marc Chagall, 1911

Et vous, vous allez de temps à autre au musée?

Belle soirée.

Les sculptures du Sachiya Mata Temple à Osiyan (2)

 

Osiyan est une véritable oasis dans le désert avec son temple également connu  comme le Temple du Soleil.

Le temple Sachiya Mata a merveilleusement résisté aux ravages du temps.

Ses sculptures sont restées étonnement intactes.

C’est un parfait exemple de l’architecture médiévale indienne.

Stone carving 1 Stone carving 2 Stone carving 3 A l’extérieur comme à l’intérieur fourmillent de fines sculptures en marbre des divinités du panthéon hindou, dont certaines sont très érotiques.

Et bien évidemment, elles suscitent la curiosité.
Stone carving 4 Osian Mata Temple Stone carving 5 Stone carving 6 Stone carving 7 Stone carving 8 Stone carving 9
Les chercheurs attribuent l’art érotique aux pratiques tantriques, qui tournent autour de l’union ultime de l’homme et l’énergie féminine appelées Maïthuna.
Stone carving 10
De plantureuses et gracieuses nymphes ornent la coupole et les murs et elles ne cesseront jamais de m’étonner. Un bel hommage aux femmes.
Elles n’ont rien à envier aux apsaras cambodgiennes de la cité d’Angkor.
Stone carving 11
Stone carving 12
Les jeux de lumière sont fascinants, que ce soit sur le grès ou le marbre.
Stone carving 13 Osian Mata Temple  Stone carving 14
Ce temple majestueux est un véritable petit chef d’oeuvre artistique en dehors du fait que ce soit un lieu de pèlerinage important pour les hindous et les jaïns.
En prime on y respire le santal, le safran et l’encens.
Il est à peine à 1heure de Jodhpur.
Prenez le temps de vous arrêter.
Les Indiens partageront volontiers avec vous leurs friandises sucrées au coco qu’ils mâchouillent lors de leur visite.
Osian Mata Temple Stone carving 15 Stone carving  16 jpg
La frise des éléphants vous souhaite une bien belle journée, à bientôt!