Fleurs de mai

Depuis notre retour des USA, il pleut, il fait gris…

Il faut jongler avec les averses pour faire un petit tour dans le jardin.

Nous avons manqué les tulipes, les narcisses, les jonquilles, il reste quelques branches de lilas rouillé, des gerberas, des glycines, des fleurs de ciboulette et de bourrache pour égayer nos plats, des ancolies qui envahissent tous les recoins et étouffent les rosiers, un coeur de Marie et quelques Myosotis rescapés d’on ne sait trop où…, un lobélia et quelques pensées sauvages.

Les iris vont éclore bientôt et les gros bourdons butinent dès que la pluie cesse.

Ancolie Ancolie 1 Ancolie 3 Ancolie 4 Ancolie 5 Ancolie 6 Bourrache Ciboulette Coeur de Marie Glycine Coeur de Marie :Gerbera Coeur de Marie: Myosotis : Gerbera Gerbera Glycine Rose Lilas /Lobelia /Myosotis /Pensée

Mes fleurs de mai

 « Je suis responsable de ma rose »

Au même titre que Le Petit Prince, je me sens responsable de mes fleurs.

IMG_9153-1

IMG_9141-1

La première rose avec des ancolies en arrière-plan.

  1. Malgré la pluie, la grisaille et le froid de ce mois de mai, le jardin est en fête.
IMG_8732

La glycine

IMG_8926

Le lilas blanc

Violette

Violette

IMG_7947-1

Muscari

IMG_8218

Ortie

IMG_8843-1

Le myosotis

IMG_8949

Une toute petite pensée sauvage

Les couleurs explosent et se dégradent dans tous les tons, avec la verdure en toile de fond.

IMG_8763

Le rhododendron sous la pluie.

Houx

Mahonia à feuilles de houx, avec ses grappes de fleurs jaunes et parfumées.

chrysanthème

chrysanthème

IMG_8962-1

La centaurée

IMG_8953

Un chrysanthème

Bougainvilliers

Bougainvilliers

IMG_9001

La bourrache

IMG_9014

Un chrysanthème jaune soleil

IMG_7854-1

Ostéopermum

Oeillet

Oeillet

IMG_2090-1

L’ancolie en pleurs

Osteopermum

<< Quand j’étais enfant, ma chère Aurore, j’étais très tourmentée de ne pouvoir saisir ce que les fleurs se disaient entre elles. Mon professeur de botanique m’assurait qu’elles ne disaient rien ; soit qu’il fût sourd, soit qu’il ne voulût pas me dire la vérité, il jurait qu’elles ne disaient rien du tout.Quand j’étais enfant, ma chère Aurore, j’étais très tourmentée de ne pouvoir saisir ce que les fleurs se disaient entre elles. Mon professeur de botanique m’assurait qu’elles ne disaient rien ; soit qu’il fût sourd, soit qu’il ne voulût pas me dire la vérité, il jurait qu’elles ne disaient rien du tout.Je savais bien le contraire. Je les entendais babiller confusément, surtout à la rosée du soir ; mais elles parlaient trop bas pour que je pusse distinguer leurs paroles ; et puis elles étaient méfiantes, et, quand je passais près des plates-bandes du jardin ou sur le sentier du pré, elles s’avertissaient par une espèce de psitt, qui courait de l’une à l’autre. C’était comme si l’on eût dit sur toute la ligne  «Attention, taisons-nous ! voilà l’enfant curieux qui nous écoute»

 Quand je racontai à mon précepteur ce que j’avais entendu, il déclara que j’étais malade et qu’il fallait m’administrer un purgatif. Mais ma grand’mère m’en préserva en lui disant :

– Je vous plains si vous n’avez jamais entendu ce que disent les roses. Quant à moi, je regrette le temps où je l’entendais. C’est une faculté de l’enfance. Prenez garde de confondre les facultés avec les maladies ! >>

                                                                    « Ce que disent les fleurs »  Georges Sand

IMG_7909-1

Les coeurs de Marie

Entre deux averses je peux guetter les dernières arrivées et tenter d’écouter les plus bavardes…

Dyanthus caryophillus mondriaan-1

L’oeillet ou Dyanthus caryophillus mondriaan

IMG_8257 3

On ne présente plus le pissenlit

Ciboulette

Quand la ciboulette ne parfume pas la salade, elle finit en bouquet!

Heuchera

Heuchera

Ce sont les iris et les roses qui ont pointé leur corolle en dernier.

Iris

Iris

IMG_9095-1

Je regarde une rose et je suis apaisé. V.Hugo

IMG_9007-1

Je regarde une rose et je suis apaisé V.Hugo

Les fleurs en Inde / Indian flowers (5)

                              » Il y a des fleurs partout, pour qui veut bien les voir »

                                                                                                     Matisse

 

Les fleurs sont omniprésentes en Inde.

Lotus sur les Backwaters

Lotus sur les Backwaters.

Le lotus a une tige, il est au-dessus de l’eau. Il nait les pieds dans la vase et éclot à la lumière. ( contrairement au nénuphar qui flotte ). C’est la fleur de la sagesse.

Le jasmin orne et embaume souvent la magnifique chevelure des indiennes

Le jasmin orne et embaume souvent la magnifique chevelure des indiennes. Elles le tressent dans leur natte. Il se vend au kilo. Il est l’incontournable des cérémonies hindoues.

Au marché les guirlandes sont vendues au mètre.

Au marché les guirlandes sont vendues au mètre. Souvent elles ornent les maisons.

Tressage de guirlandes

les femmes enfilent les pétales avec patience et soin pour en faire de gigantesques rubans de fleurs.

Toujours au marché, guirlandes de fleurs tressées

Toujours au marché, guirlandes de fleurs tressées

Fleurs au mètre.

Fleurs au mètre, jasmin et soucis

Guirlandes de roses, jasmin ou chrysanthèmes.

Guirlandes de lotus, jasmin ou chrysanthèmes. les fleurs roses évoquent la tendresse et la douceur.

Elles les déposent aussi en offrandes dans les temples pour honorer les divinités, et ceci quelles soient bouddhistes, chrétiennes ou hindouistes.

Les hindouistes les donnent au Brahman dont un des rôles est de les déposer près de la divinité. ( avec les bananes, les pigments ou les noix de coco…)

Les hommes en accrochent au rétroviseur de leur taxi, ou déposent un collier de jasmin autour de Ganesha le porte-bonheur sur leur tableau de bord.

Les échoppes vendent toutes sortes de guirlandes, pour les naissances, les mariages, les anniversaires, les divinités et toute occasion qui sort du quotidien.

Tètes de roses. Les fleurs en tiges ne se vendent que rarement chez certains fleuristes spécialisés.

Têtes de roses. Les fleurs en tiges ne se vendent que rarement chez certains fleuristes spécialisés.

Les chrysanthèmes jaunes symbolisent la longévité et la joie. C'est une fleur noble en Inde.

Les chrysanthèmes jaunes symbolisent la longévité et la joie. C’est une fleur noble en Inde.

Toujours le chrysanthème, symbole de joie et d'éternité.

Toujours le chrysanthème, symbole de gaité, de perfection, de beauté et d’éternité.

Harmonie de chrysanthèmes et roses, en décoration d'un home-stay.

Harmonie de chrysanthèmes et roses, en décoration d’un homestay à Pondichéry. Le jaune évoque le soleil et la lumière.

Les fleurs rouges sont dédiées à Shakti, l’épouse d’Hindra et symbolisent l’énergie dynamique féminine.

L'hibiscus, la fleur de Ganesha

L’hibiscus, ou rose de Chine est une fleur sacrée.

Dediée à Ganesha et a la déesse Khali

L’hibiscus, dédié à Ganesha, à Shiva et a la déesse Kali. Les fleurs blanches expriment la pureté, le raffinement, l’élégance et la perfection.

Un autre lotus, la fleur nationale indienne.

Un autre lotus, la fleur nationale indienne. Le violet exprime la délicatesse, l’humilité, la paix et la discrétion.

Le lotus rose, attaché à Lakshmi, la déesse de l'abondance et de la beauté

Le lotus rose, attaché à Lakshmi, la déesse de l’abondance, de la fertilité et de la beauté.

Ce ne sont pas des pigments ni des épices, ce sont des pétales de fleurs qui se vendent au kilo, comme chez nous le poisson! Il y a de véritables enchères sur les marchés.

Ce ne sont pas des pigments ni des épices, ce sont des pétales de soucis qui se vendent au kilo, comme chez nous le poisson! Il y a de véritables enchères sur les marchés. L’orange est associé à la vitalité, à la chaleur.

noix de cajou en fleur dans un jardin d'épices au Kerala

noix de cajou en fleur dans un jardin d’épices au Kerala

Fleur de Ganesha.Je ne me souviens plus de leur nom, mais c'est un buisson qui pousse sauvagement un peu partout.

Fleur de Ganesha. Je ne me souviens plus de leur nom, mais c’est un buisson qui pousse sauvagement un peu partout.

….et qui mérite qu’on le prenne en considération, pour sa beauté et sa simplicité. Les fleurs naturelles indiennes sont belles, mais ne sont plus aimées. La mode est aux fleurs cultivées en serres, culture intensive et polluante. Des pesticides dangereux , interdits en Europe ou ailleurs, sont utilisés, ainsi que des mètres et des mètres cubes d’eau, sachant que l’eau reste une denrée rare.

Il n’y a aucune protection vestimentaire, gants ou masques pour les gens qui y travaillent. Et bien sûr, ils n’ont aucune information sur les dangers de la manipulation des pesticides et des engrais qu’ils utilisent.

Les fleurs coupées remplacent le riz ou les légumes… mais ramènent des devises…

Est-ce bien raisonnable?

Avec du recul, je doute, même si j’ai été sincèrement émerveillée par ces multitudes de beautés florales. Et les marchés aux fleurs sont un vrai régal visuel et olfactif.

« La civilisation est fragile comme une fleur. Plus elle est belle, et plus elle attire les doigts cruels qui couperont sa tige et lui donneront la mort. »

Lao She

Le bougainvillier, l'invitation au voyage.

Le bougainvillier, l’invitation au voyage.