Musée Van Gogh

Une des attractions les plus connues et des plus intéressantes d’Amsterdam est le Musée Van Gogh sur « Museumplein » situé dans l’agréable quartier des musées de la ville. Il faut évidemment aimer la peinture du19 ème siècle, et les courants artistiques tels que l’impressionnisme et le symbolisme.

musee-van-gogh-1 musee-van-gogh-3 musee-van-gogh-4

La collection permanente comprend plus de 200 peintures de Vincent van Gogh, 500 dessins et plus de 800 lettres. C’est la plus grande collection d’oeuvres de Van Gogh au monde.

musee-van-gogh-2

Une exposition chronologique du peintre néerlandais pour mieux évoquer l’artiste et l’évolution de son art : Des tableaux sombres de la paysannerie flamande aux couleurs éclatantes du sud de la France. Pays-bas, Paris, Arles, Saint Rémy. Les lieux s’enchainent et le style de Van Gogh évolue.

musee-van-gogh

 

 

Des œuvres de ses contemporains pour comprendre les influences et apprécier la richesse d’une époque : Gauguin, Manet, Picasso, Redon, Pissarro…

Il est interdit de prendre des photos, de filmer et d’enregistrer le son à l’intérieur du musée.

musee-van-gogh-5

musee-van-gogh-6

En dehors des oeuvres, l’architecture du musée est très belle.

musee-van-gogh-8

musee-van-gogh-9

musee-van-gogh-10

Ayant franchi l’entrée, le visiteur se retrouve dans un immense vide où il doit réfléchir au but de sa visite. Veut-il aller à gauche, vers l’espace réservé aux expositions temporaires? Ira-t-il d’abord tout droit devant lui au comptoir ou se vendent des catalogues et des livres illustrés , un guide mentionnant les titres en néerlandais et en anglais  ou se rendra-t-il d’abord au restaurant à terrasse à ciel ouvert? Il voit les gens monter et descendre des escaliers ouverts accrochés librement et sobrement dans l’espace et qui constituent l’unique élément diagonal dans un espace où la ligne horizontale l’emporte de loin. Du rez-de-chaussée, le visiteur peut couvrir du regard le premier et le troisième étage, voir le toit de verre, mesurer les espaces horizontaux. Celui que passionne l’espace en tant qu’élément purement abstrait doit visiter le musée Van Gogh, ne fût-ce que pour le seul plaisir architectonique. ( Source )

musee-van-gogh-11 musee-van-gogh-12

Allez y si vous êtes à Amsterdam, c’est un moment inoubliable. Le Vondelpark est le parc le plus populaire d’Amsterdam, avec de la verdure et des bancs.

musee-van-gogh-7

A bientôt pour un autre billet!

Le Rijksmuseum à Amsterdam

S’imprégner de l’art aux Pays-Bas, au Rijksmuseum, le Louvre d’Amsterdam, est un vrai moment de bonheur.

L’histoire des Pays-Bas est présentée de manière chronologique du Moyen-Age au 20 ème siècle sur quatre étages et dans 80  galeries, avec évidemment les peintures du siècle d’or néerlandais.

Rembrandt, Vermeer, Steen, Hals …des chefs-d’oeuvres impressionnants des grands peintres flamands dans un bâtiment lumineux d’une architecture exceptionnelle, et beaucoup d’espace qui donne envie de flâner.

Un musée presqu’aussi fascinant que le MoMA à NYC.

(Il existe une Appli Iphone très bien faite et le WI-fi est gratuit au Musée)

rijksmuseum-a-amsterdam-3

A droite, détails de sol

rijksmuseum-a-amsterdam-8

détails de sol avec un superbe éléphant en mosaïque

rijksmuseum-a-amsterdam-7 rijksmuseum-a-amsterdam-4 rijksmuseum-a-amsterdam-2

rijksmuseum-a-amsterdam-1

Détails de sol avec mosaïques

rijksmuseum-a-amsterdam-6

Des vitraux aux couleurs incroyables et d’une finesse époustouflante

rijksmuseum-a-amsterdam-5

img_2030-1

Un ciel étoilé

 

Et évidemment des peintures flamandes

Hendrik Jacobus Scholten, The Princess of Orange visits the studio of Bartholomeus van der Heist, 1870

rijksmuseum-2

Jan Adam Kruseman Portrait d’Alida Christina Assink (1833)

La leçon de dessin, Louis Moritz, 1808

rijksmuseum-3

Les Cascades à Tivoli, avec une tempête approchant, Abraham Teerlink 1824 ( Détail)

Jan Cornelisz Vermeyen, Les noces de Cana 1530

rijksmuseum-5

Pieter Aertsen, panneau central du triptyque de l’Adoration des mages 1560 Détail

pieter-alardus-haaxman-the-coach-de-mangkoe-nagoro-1870

Pieter Alardus Haaxman The Coach de Mangkoe Nagoro 1870

Prochain billet, les canaux et on revient au musée, qui détient encore bien des trésors.

A bientôt!

Museum of Modern Art, le MoMA à New-York

Un jour de pluie début décembre à New-York, aucune hésitation, direction le musée d’art moderne qui m’a tant fait rêver.

Pablo Picasso

Pablo Picasso

Il compte la plus importante collection d’art moderne et contemporaine au monde.

Le grand Nu de Modigliani

Le grand Nu de Modigliani

Une journée entière à flâner entre les peintures, les sculptures, les photos, les dessins, le design.

Intérieur MoMa

Intérieur MoMa

 

Quel bonheur de passer de Toulouse Lautrec au Douanier Rousseau, de Von Gogh à Picasso, de Cézanne à Matisse, de Dali à Mondrian, de Braque à Pollock, de Malevich à Bacon, de Frida Kahlo à Chagall, de Magritte à Monet ou Andy Warhol, de Gauguin à Léger, de Rauschenberg à Hopper, de Duchamp à Miro, de Klimt à Klee.

Andy Warhol Andy Warhol 1963 Orange car crash Fourteen Times et  Gold Marylin Monroe 1962,  Roy Lichtenstein

Andy Warhol Orange car crash Fourteen Times 1963 et Gold Marilyn Monroe 1962, Roy Lichtenstein

Campell's Soup Cans d'Andy Warhol, 1962

Campell’s Soup Cans d’Andy Warhol, 1962

Les oliviers et le ciel étoilé de Van Gogh, Gorki 1945, Derain 1906

Les oliviers et le ciel étoilé de Van Gogh, Gorki 1945, Derain 1906

Tout ce qui était dans mon imaginaire à travers les livres est devenu réalité.

Et ces oeuvres étaient si proches, j’aurais pu les toucher tant elles étaient à portée de main. Mais je me suis contentée de regarder de près, les traces du pinceau, du couteau et de la trame des toiles. Inutile de vous décrire mon émotion devant la starry night…

ou devant les autoportraits de Frida, une femme que j’admire beaucoup et dont la biographie m’avait fascinée.

Frida Kahlo, 2 autoportraits, 1937 et 1940

Frida Kahlo, 2 autoportraits, 1937 et 1940

Sans cage en verre, sans cordons de velours pour délimiter l’espace. ( ou à de rares exceptions )

Reflet des nuages sur le bassin des nymphéas de Monet, 1920

Reflet des nuages sur le bassin des nymphéas de Monet, 1920

Dorothea Tanning 1948

Dorothea Tanning 1948

Le rapport avec l’oeuvre en devient intime. Je me suis sentie « accueillie » dans ce musée où l’on peut même prendre des photos.

Deux Nus, de Pablo Picasso, 1906

Deux Nus, de Pablo Picasso, 1906

Picabia 1920, Ernst 1941, Soutine 1922, Mondrian 1942

Picabia 1920, Ernst 1941, Soutine 1922, Mondrian 1942

Matisse est à l’honneur pour l’exposition temporaire.

Matisse, la danse et la leçon de piano, 1916

Matisse, la danse et la leçon de piano, 1916

Ce musée, fondé en 1929 par 3 dames audacieuses, peut accueillir 7000 personnes par jour.

Fernand Léger, 1921

Fernand Léger, 1921

Rothko 1950 et Kiefer 1972

Rothko 1950 et Kiefer 1972

 

Il est spacieux et équilibré. On y sent une ambiance vivante d’où l’ennui est totalement absent.

The flag de Jasper Johns 1954

The flag de Jasper Johns 1954

La semence de Paul Gauguin, 1892

La semence de Paul Gauguin, 1892

La promenade est loin d’être rébarbative dans ce bâtiment moderne qui a des ouvertures vers la lumière naturelle et une agréable organisation de l’espace sur 6 niveaux.

Vue du MoMa

Vue du MoMa

Van Gogh 1889, S.Dali, J.Miro 1950, Magritte

Van Gogh 1889, S.Dali, J.Miro 1950, Magritte

L’art y est vivant, et vous l’avez deviné, j’ai été conquise par ce lieu aéré ainsi que par ses chefs d’oeuvre époustouflants.

Le Douanier Rousseau, La bohemienne endormie1897 et Le Rêve, 1910

Le Douanier Rousseau, La bohémienne endormie1897 et Le Rêve, 1910

Robert Rauschenberg Canyon 1959

Robert Rauschenberg Canyon 1959

Robert Rauschenberg, le Lit, 1955

Robert Rauschenberg, le Lit, 1955. Il s’est servi de son oreiller er de sa couverture.

A ne rater sous aucun prétexte, plaisir et émotion esthétique sont garantis. Les muses continuent à veiller sur l’art, et les tableaux rayonnent toujours pour le plus grand plaisir des visiteurs.

Jackson Pollock 1948

Jackson Pollock 1948

Aller au musée ce n’est pas par snobisme, c’est un vrai bonheur, un plaisir intense et égoïste.

Kusama 1962, Samaras 1962, Hans Arp 1917, Oppenheim 1936

Kusama 1962, Samaras 1962, Hans Arp 1917, Oppenheim 1936

Pour moi il reste une institution culturelle noble et dynamique, que ce soit le MoMa ou le petit musée de Séte ou d’ailleurs.

Moi et le Village, Marc Chagall, 1911

Moi et le Village, Marc Chagall, 1911

Et vous, vous allez de temps à autre au musée?

Belle soirée.