Füssen Bavière (2)

La suite en photos de cette coquette petite ville au pied des Alpes.

J’ai beaucoup aimé le travail de ce joyau architectural rococo datant de 1748. Ces fresques n’ont impressionné personne, sauf moi…

C’est le Heiliggeistspital. (Hôpital du Saint-Esprit en traduction)

Füssen 12.jpg

J’ai également apprécié les ruelles pavées, le calme, et la gentillesse des gens, même si peu de monde parle Français, il faut le savoir.

Idem pour les brochures , généralement en allemand, anglais et italien.

Le travail des enseignes est admirable.

Füssen .jpgFüssen 4.jpgFüssen 6.jpgFüssen 7.jpgFüssen 10.jpgFüssen 15.jpgFüssen 21.jpg

Füssen 5.jpg      Beaucoup de fresques peintes sur les façades.

Füssen 1.jpg

      Des cadrans solaires et des images pieuses.Füssen 3.jpg      Détails de façades.Füssen 8.jpg        Des hôtels confortables.

Füssen 9.jpg     Toujours les berges du Lech.Füssen 27.jpgFüssen 28.jpg      Belle semaine et à bientôt pour la suite de l’escapade en Bavière.

Füssen en Bavière(1)

Une charmante vieille ville historique dans le paysage romantique des montagnes enneigées. C’était notre pied à terre pour la visite du château de Neuschwanstein.

Il est agréable de flâner dans cette ville coquette et proprette. Tout est soigné et reluisant. Un plaisir de longer ses maisons patriciennes baroques ou renaissance , ses trompe-l’oeil, ses peintures, ses jolis magasins, ses pâtisseries divines, son château, son cloitre bénédictin, les berges du Lech, ses luthiers, ses ruelles médiévales pittoresques…

fu%cc%88ssen-2fu%cc%88ssen-11fu%cc%88ssen-13fu%cc%88ssen-23

Les berges du Lech

fu%cc%88ssen-24fu%cc%88ssen-14

Des façades colorées comme en Inde

fu%cc%88ssen-16fu%cc%88ssen-17fu%cc%88ssen-18fu%cc%88ssen-19fu%cc%88ssen-26fu%cc%88ssen-25fu%cc%88ssen-22fu%cc%88ssen-20          Suite dans le prochain billet et bon dimanche à tous!

Les Cygnes du Forggensee

Le Forggensee est un lac artificiel de 17kms carrés, situé au nord de la ville de Füssen  en Bavière.

forggensee-8 forggensee-7 forggensee-6

forggensee-1 forggensee-3

 

Il a été créé en 1954 sur le cours du Lech pour servir de réservoir et empêcher les crues lors de la fonte des neiges alpines.

forggensee-9 forggensee-10 forggensee-11 forggensee-12 forggensee-13

Ce lac a la particularité d’être sec en hiver et de se transformer ainsi en une immense sablière quand la neige ne le recouvre pas. Nous avons eu le sable, le gravier, la neige et l’eau gelée. Je serais bien curieuse de le voir l’été avec les sports aquatiques, le kitesurf, les pistes cyclables pleines de monde, les pêcheurs, les campeurs…

 

forggensee-4 forggensee-5 forggensee-2 forggensee-14

Il est accessible à pied et nous l’avons un peu découvert par hasard, ayant un peu de temps avant d’arriver à l’hôtel. Nous nous sommes arrêtés près du « Festspielhaus »

 

forggensee-15 forggensee-16 forggensee-21

 

De loin nous avons aperçu une colonie de cygnes, et sommes évidemment allés à leur rencontre. Ils se dandinent avec lourdeur pour venir nous rejoindre, espérant quelque nourriture  mais nous n’avions rien….

 

forggensee-17

En hiver ils fuient le froid du Nord pour se regrouper par centaines plus au Sud, là où ils peuvent encore trouver de quoi se nourrir.

forggensee-18

Un couple de cygnes sauvages a besoin d’un grand territoire pour la nidification.

forggensee-19

Les cygnes sont souvent un symbole de l’amour ou de la fidélité car ils entretiennent des relations monogames de longue durée. Même si certains divorcent!

 

forggensee-20

Une jolie balade qu’évidemment je vous conseille si vous passez dans le coin en cette saison!

 

Une question que nous nous sommes posée, y a-il des gens qui mangent du cygne?

Et même si ça parait inconcevable, la réponse est oui..

Le cygne se consommait beaucoup au Moyen-Age. Les cygnes et les paons étaient uniquement consommés par l’élite sociale et plus appréciés pour leur beauté en tant que plats extravagants et entremets que pour leur viande.

En Angleterre il se mange lors des banquets royaux…

Il parait que le Prince William et Kate Middleton aiment manger du cygne…

Les braconniers et chasseurs n’hésitent pas à les tirer et à les consommer…

Là, j’ai juste des hauts le coeur, c’est mauvais »cygne ».

« Il glisse sur le bassin, comme un traîneau blanc, de nuage en nuage. Car il n’a faim que des nuages floconneux qu’il voit naître, bouger et se perdre dans l’eau. C’est l’un d’eux qu’il désire. Il le vise du bec et il plonge tout à coup son col vêtu de neige.
Puis, tel un bras de femme sort d’une manche, il le retire, il n’a rien.
Il regarde : les nuages effarouchés ont disparu.
Il ne reste qu’un instant désabusé, car les nuages tardent peu à revenir, et, là-bas, où meurent les ondulations de l’eau, en voici un qui se reforme.
Doucement, sur son léger coussin de plumes, le cygne rame et s’approche. Il s’épuise à pêcher de vains reflets, et peut-être qu’il mourra, victime de cette illusion, avant d’attraper un seul morceau de nuage.
Mais qu’est-ce que je dis ?
Chaque fois qu’il plonge, il fouille du bec la vase nourrissante et ramène un ver. Il engraisse comme une oie. »

                                                                                                                                    Jules Renard

Prochain billet, le charmant village de Füssen